Edonna
<div style="backgroundimage: url(https://redcdn.net/ihimizer/img6/2513/fontcadreconnection.png);">
Bienvenu sur Edonna cher invité !

Le forum est tout nouveau !
En effet, il a ouvert ses portes le 4 juin 2011
Nous somme à la recherche active de membres.

En résumé, Edonna - La guerre des clans s'est :
  • Un forum rpg fantastique heroïque proposant aux membres des intrigues pour avancer dans l'histoire.
  • Un bon niveau de RP : nous demandons 15 à 20 lignes minimum ! Ce forum n'est pas ouvert à tous, on y demande donc un très bon niveau de rp, mais aussi d'orthographe, d'expression et de compréhension écrite et du vocabulaire! Ce n'est pas un forum fait pour les débutants !
  • Les avatars doivent faire obligatoirement 200 x 400 et doivent être de type manga ou image de synthèse.
  • Nous demandons un âge minimum de 14 ans pour s’inscrire : et oui, car avant 14 ans, je ne vois pas quel est l’intérêt d’être sur internet !


Sur ce je vous laisse entrer sur le forum Edonna – La guerre des clans
et vous souhaite une bonne visite en espérant que vous vous y inscrirez !
</div>



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez|

La neige c'est beau, c'est étincelant...mais c'est froid et humide. [Pv Samsara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Astaroshe Maëllyra
avatar
Exploratrice en perdition ~ Rubis unique


Messages : 40
Date de naissance : 13/10/1992
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 25
Age du personnage : 19 ans
MessageSujet: La neige c'est beau, c'est étincelant...mais c'est froid et humide. [Pv Samsara] Mar 5 Juil - 2:41

Je te le répète, il fait froid ici! Dépose moi, allez!

Face au plaidoyer incessant de sa cavalière inexpérimentée qui durait depuis de looooooongues minutes, trop longues pour le dragon qui était pourtant connu pour être patient. Artenn consentit à descendre, ne comprenant visiblement pas que voler au dessus des cimes enneigées posait quelques problèmes de température pour la jeune femme. Déjà au dessus de terre baignées par un climat tempéré, l'air se refroidissait rapidement mais quand le climat était déjà froid au départ c'était l'enfer pour la frèle jeune fille qui n'avait pas encore prévu d'acheter des vêtements d'hiver. Ses jambes tenaient difficilement le dragon de peur que les écailles ne griffent sa peau et le froid l'obligeait à se plaquer contre le cou du saurien et à fermer les yeux avant qu'ils ne se mettent à pleurer à cause de la température. Les gigantesques ailes noires se replièrent légèrement et le cou piqua vers le sol. Les drapés des vêtements d'Ast fouettaient dans l'air qui se réchauffait. Enfin... d'une certaine manière car en dessous ce n'était quand même ni plus ni moins que de la neige donc: froid et humide. Autant si c'était froid et sec ça passerait mais l'humidité... En plus, malheureusement, la demoiselle possédait de longs vêtements donc tout ce qui trainait finissait sur elle.
Quoiqu'il en soit, son compagnon atterit calmement sur un chemin partiellement gelé mais sans neige. Elle ne put le cacher, elle était soulagée de retrouver la terre sous ses pieds. Le vent ayant largement diminué, c'était à peine si elle avait besoin de sa cape mais évidemment, c'était juste le temps que son corps ne s'habitue à la température ambiante. Ses doigts tatèrent doucement ses joues comme si elle craignait qu'elles ne tombent ou autre ou qu'elle ne les sente plus. Heureusement, elles étaient toujours là. Ast attendit que le dragon reprenne son envol et soit à une altitude convenable pour reprendre sa route. Tout à coup, elle se dit qu'elle était très lente et que ce simple chemin de rocailles était sans fin.


Astaroshe ne comptait plus les jours qui la séparait de son départ du manoir. Sans l'aide des domestiques d'ailleurs, jamais elle n'aurait pu le quitter. Jamais elle n'aurait pu faire ce qu'elle souhaitait d'ailleurs si secrètement ils ne l'avaient pas un peu aidé. Leur affection pour la petite dernière de leurs maîtres avait apporté un immense bien à cette dernière qui n'avait pu que voir à quoi étaient promis son frère et sa soeur et ne pouvant que voir approcher grand pas ce qui l'attendait également et auquel elle refusait de se soumettre.
Un long soupir s'échappa de ses lèvres qui avaient perdues une bonne partie de leur couleur en altitude, provoquant un nuage de condensation aux alentours. Le soleil jusque là caché par les nuages décida de faire son apparition pour le plus grand malheur de la jeune femme. En effet, ses yeux rouges ne supportaient que difficilement la moindre clarté, même sans soleil, il suffisait que le ciel soit clair. Mais là, soleil+neige donc environnement blanc ou très clair, la pauvre ne voyait presque rien et devait fixer ses pieds ou mettre la main devant les yeux pour avancer.
D'ailleurs, elle avait fini par remettre sa cape sur les épaules qui recouvrait ses vêtements voyants. Et oui, quel voyageur/-se mettrait des vêtements composés de différentes couches de tissus, légères et toutes plus luxueuses les unes que les autres.Les talons de ses chaussures résonnaient et faisaient craquer les quelques plaques de verglas sur lesquelles elle passait. Et surtout...elle priait pour ne pas tomber ce qui lui vaudrait les moqueries de son compagnon à écailles... Il n'aurait même pas besoin de grogner ou autre, ça se lirait dans ses yeux à coups surs...

Après avoir marché...un temps indéterminé, Ast' voulut faire une pause et souhaita s'assoir sur le bord d'une sorte de falaise. Stupide me direz vous quand on sait que c'est ce qui lui faillit lui couter la vie et avait causé la cicatrice sous son oeil droit mais il fallait également avouer que le panorama qui était offert valait un tel risque. D'autant plus que le soleil serait ainsi dans son dos et ne l'éblouirait pas. Il n'y eut qu'un seul hic, un seul mais non négligeable: le verglas une fois encore. Alors que la demoiselle à talons s'approchait du bord et se préparait à s'y asseoir, son pied glissa et tout le reste suivit... Heureusement pour elle, la falaise n'était qu'une pente abrupte et moins longue que ce qu'on pourrait croire au loin avec cet environnement montagnard. Sa chute se termina par un glissé sur un espèce d'étang gelé et la glace résista à son poids. Heureusement encore, elle n'était pas loin de la rive et put rejoindre le bord fait de terre qui lui parut largement plus confortable que la glace. Mais sa chute ne lui donnerait pas un prix de discrètion... Sa robe était froissée, tâchée et même un peu déchirée par endroits et bon nombre de débris en tout genre avait atteri sur l'étang avec elle. Et il y eut un second hic: la glace avait rapé la peau de son avant bras droit et quelques gouttes de sang perlaient. La demoiselle prit bien soin de ne pas les regarder, sachant qu'à coup sur ce serait le malaise. Elle se contenta donc de rester assise sur une grosse branche morte tombée qui servait ici de banc et attendit que cet écoulement cesse enfin. Elle tira un mouchoir de l'intérieur d'une de ses manches et l'appliqua sur ses égratignures. Son regard se leva vers le ciel et remarqua à travers les branches une tâche noire qui tournait en rond au dessus. Mais bon, s'il ne descendait pas c'est que ce n'était pas si grave...en théorie. Les montagnes n'étaient pas connues pour abriter toutes sortes de prédateurs redoutables? Et avec cette odeur de sang dans l'air, si mince soit-il ne manquerait pas de les attirait mais l'ingénue jeune femme passa totalement ce détail au péril de sa vie quand on y réfléchissait.
Samsara Moroy
avatar


Messages : 539
Date de naissance : 16/05/1993
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Age du personnage : 21 ans
MessageSujet: Re: La neige c'est beau, c'est étincelant...mais c'est froid et humide. [Pv Samsara] Mar 5 Juil - 19:32

Quel pays.. Et dire que c’était le sien. Le royaume des dragonniers, le royaume des icebergs plutôt. Samsara imaginait déjà écrire une balade sur cet endroit. Les notes s’imprimant dans son esprit, elle se voyait déjà les jouer sur sa flûte. Les yeux fermés, elle voyait tout ça très bien. Comme elle semblait tranquille sur son dragon, une vraie petite paresseuse. Dos contre dos, la demoiselle était allongée sur Alcarin : les bras croisés derrière sa nuque, de même que ses jambes dont un des pieds battées l’air au rythme de sa musique imaginaire. Et pendant ce temps là, c’était Alcarin qui devait marcher précautionneuse, avec une lenteur mesurée, afin d’éviter de mettre à terre sa délicieuse cavalière qu’il croquerait bien pour l’instant. Sous prétexte qu’il l’avait toujours obligé à monter sur lui dans ce pays, elle se permettait tous les conforts possibles. Et bien sûr, lui ne pouvait rien répliquer. Quelle exaspérante jeune fille, et pourtant si adorable. Quoique.. cela peut dépendre des moments.

-Sincèrement, je ne comprends pas pourquoi il fallait absolument venir ici. Déjà la poursuite d’avant-hier matin, puis la traque de la nuit et enfin l’escarmouche d’il y a deux jours. Si ce n’était pas toi, ça ferait longtemps que nous aurions quitté ce pays de congelés.

Pour toute réponse, un ébrouement du dragon faillit la mettre à terre. Abandonnant son exquise position en urgence, Samsara se rattrapa in extremis. Lançant un bref regard noir à Alcarin, elle se remit pourtant tranquillement dans sa précédente position pour reprendre de plus belles son dialogue.

-Je sais bien que c’est un endroit important pour t… nous ! se reprit-elle, Alcarin l’ayant à nouveau secoué.

Heureusement, ils ne volaient. Sinon.. la menace aurait pu être assez sérieuse. Avec la température de ce pays, Samsara n’avait pas pris le risque de passer par la voie des airs. Sauf grande nécessité. En plus, avec toutes les créatures que contenaient cette région, autant ne pas tenter le diable en s’exposant aux yeux de tous dans le ciel. A la place se déplaçait-il à pied. Enfin.. Alcarin marchait-il, étant donné que la jeune femme se faisait plutôt porter. Cela ralentissait grandement leur déplacement mais c’était plus prudent, et aussi plus fatiguant pour le dragon. Plus fait pour voler, marcher autant n’était pas toujours du plus facile avec tous ces obstacles naturels.. Par chance, il déambulait pour l’instant sur un chemin tranquille, et en plus, dans la tranquillité. Sa maîtresse avait fini par se taire.

En effet, cette dernière, plongée dans ses pensées, admirait le blanc paysage. Elle s’imaginait cette fois composant une chorégraphie à l’image des arbres se balançant dans le vent froid, qui tourbillonnait remplit de flocons de neige. Et puis brusquement, n’y résistant plus, elle se leva et attrapant sa flûte traversière, commença à jouer tout en virevoltant délicatement. Et tout ça.. sur le dos de son dragon. Elle eut à peine fait quelques mouvements que le dragon fit un brusque écart, l’envoyant par terre brutalement. Agacé celui-ci regarda sa chute avec satisfaction tout en lui lançant un petit regard du genre ‘je t’avais prévenu’. Mais tout ce qu’il eut pour réponse.. fut un rire éclatant. Cela ne l’agaça même pas, c’était comme ça qu’était Samsara et qu’il l’aimait.

A moitié enfoncée dans la neige, la jeune femme avait atterri face contre neige. Sa bouche en ayant pris une bonne cuillérée, elle du tout recracher avant de pouvoir éclater de rire. Et puis elle continua en se roulant dans la neige à gauche à droit pour finir par faire une culbute qu’il la remit la tête vers son dragon mais l’ayant fait également passé sur le dos. Ses cheveux étaient remplis de flocons de neige à profusion, et ses vêtements aussi, malgré le manteau qu’elle avait mis. Non folle, la jeune femme avait mis un manteau chaud aux couleurs de la flamme orangé bordé de laine blanche par-dessus ses légers habits. Seulement comme elle ne le fermait pas.. il ne servait à rien dans ce genre de situation. Et cela renforçait encore son hilarité. Une telle bonne humeur se dégageait d’elle. Cependant.. son rire finit par brusquement s’éteindre lorsque ses yeux entraperçurent quelque chose.

Toujours sur le dos, ses yeux essayant au maximum devoir son dragon derrière elle, ce fut pourtant sur autre chose que tomba son regard : une ombre au bord d’une falaise un peu plus. Cela ayant attiré sa curiosité, son rire s’apaisa et elle se remit sur le ventre pour voir plus clairement de quoi il s’agissait. Elle prit quelques longues secondes à comprendre que c’était une personne.. Dans ce genre de région, ce n’était vraiment pas prudent de s’approcher des bords. Et avant qu’elle ne put le faire remarquer à Alcarin, la personne glissa ! Les yeux écarquillés, Samsara se releva brutalement et attrapant rapidement sa flûte au passage, elle sauta sur son dragon tout en criant :

-Elle a du se blesser, dépêche-toi !

Le ‘dépêches-toi’ étant clair, Alcarin s’envola brusquement. Dépassant la cime des arbres, il vola pendant quelques temps de manière à ce que Samsara perdit la personne de vue. Elle avait seulement pu apercevoir que sa chute avait été amortie par une glissade. Ordonnant à son dragon d’éviter de se poser sur le lac gelé, où il pouvait risquer de la céder, elle lui indiqua plutôt de se poser sur la lande de terre juste à proximité. S’exécutant Alcarin, piqua vers le lieu indiqué pour y faire son atterrissage. Pendant ce temps, la jeune femme pouvait à nouveau voir la personne qu’elle avait vu glissé, mais de bien plus près. A à peine une quinzaine de mètre, elle put nettement distinguer une jeune fille… très étrangement habillée par un tel lieu.. Mais qu’est-ce qu’elle faisait là ?

Néanmoins, inquiète, Samsara sauta à terre avant même que son dragon ne se pause. Tombant de deux mètres, elle arriva cependant à se recevoir souplement et couru de suite vers la jeune fille.

-Est-ce que ça va ? Vous n’avez rien ? Je vous ai vu glissé de la falaise.

A présent à porté de la jeune fille, Samsara put l’examiner plus clairement. Elle paraissait saine et sauve. Elle avait possiblement quelques égratignures mais cela ne semblait rien de grave. D’ailleurs un peu de sang coulait de son bras, la dragonnière l’aperçut à travers la couleur rouge qui colorait petit à petit les mouchoirs posés contre sa peau. Hors.. Samrara avait peur du sang.. mais par chance, uniquement du sang à profusion, ou tout du moins, pas si peu que ça. Alors, se relevant, elle couru jusqu’à son dragon, qui s'était désormais posé depuis un moment à une dizaine de mètres d'eux pour ne pas effrayer l'étrangère. La jeune femme y chercha des bandages de lin qu’elle conservait dans un des deux sacs qu’Alcarin transportait. Revenant rapidement, elle s’agenouilla près de la jeune fille et retira doucement ses mouchoirs tout en lui parlant.

-Laissez-moi faire. Normalement il faudrait nettoyer avec de l’eau chaude mais.. ce n’est pas vraiment le lieu pour trouver ça, déclara-t-elle dans une délicieuse pointe d’ironie. Mais ce n’est pas grand-chose. Vous vous en remettrez vite, ne vous inquiétez pas.

Terminant de faire les bandages autour de son bras après avoir compressé quelque peu les mouchoirs contre sa peau pour arrêter les saignements, Samsara se redressa en lui affichant le sourire le plus ensoleillant qu’elle pouvait. Cette jeune fille semblait diablement égarée. Mais toutefois.. sa panique ne paraissait pas du tout être à la mesure de la situation. Etrange. Cet endroit était pourtant diablement réputé pour ses dangers.. rôdant.

-Vous savez, cet endroit n’est pas sûr. Vous ne devriez pas vous y promener seule. C’est le territoire des dragons, mais des dragons qui n’ont pas encore de dragonniers. Ils sont encore à l’état sauvage. Et encore, même un dragon avec un dragonnier n’est pas un danger uniquement pour son dragonnier alors.. je vous laisse imaginer ce que c’est qu’un dragon sans dragonnier. Ici, les dragons traquent et attaquent sans sommation. C’est un lieu dangereux.. et vous ne semblez pas vraiment.. comment dire.. vous fondre dans le décor, termina Samsara d’un rire un peu gêné mais ses yeux toujours éclairés de lueurs douces et chaleureuses.
Astaroshe Maëllyra
avatar
Exploratrice en perdition ~ Rubis unique


Messages : 40
Date de naissance : 13/10/1992
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 25
Age du personnage : 19 ans
MessageSujet: Re: La neige c'est beau, c'est étincelant...mais c'est froid et humide. [Pv Samsara] Mer 6 Juil - 22:07

Alala... sa maladresse n'avait d'égale que...elle ne savait quoi puisqu'en fait rien n'égalait sa maladresse. Quand il s'agissait de faire une tâche qu'on lui avait expliqué avant, elle était maladroite au début comme tout le monde le temps qu'elle acquiert les mouvements, mais là c'était tout l'environnement qui lui était inconnu. Car bien qu'elle soit de ce pays, elle ne l'avait jamais vraiment parcouru jusqu'à présent et on pouvait donc, cette fois, comparer son ignorance sur les règles de survie à sa maladresse. En tout cas, malgré les centaines de mètres qui la séparait de son compagnon, elle sentait son regard moqueur sur elle. Bon...c'était peut être son côté parano mais d'un point de vue extérieur, sûr qu'elle aussi se serait moquée. Quoiqu'il en soit, le saignement ne s'arrêtait pas pour le moment. Il fallut nettoyer un peu son mouchoir et pour cela elle dut faire quelques pas aux alentours de sa branche-banc pour trouver une source d'eau non gelée où elle trempa le bout de tissu. Après l'avoir essoré, elle ne le remit sur ses petites plaies qu'une fois de retour à son siège improvisé. Sauf qu'à ce moment là, un autre dragon que le sien atterit ni plus ni moins non loin d'elle.
Tout alla vite, Ast' eut a peine le temps d'entrouvrir les lèvres pour dire quelque chose à l'inconnue qui venait vers elle et qui, de toute évidence, avait vu sa maladresse de la falaise. La demoiselle n'eut d'autre choix que de se laisser faire, un peu lente à la détente. Mais ce qui était certain était que l'inconnue était loin de lui vouloir du mal et encore heureux car ce n'était pas la malheureuse blessée qui pourrait se défendre. Mais au moins, il y avait l'avantage qu'elle ne voyait pas son sang.

Son regard ne pouvait se détacher du dragon qui l'accompagnait et qui s'était mis de l'autre côté de la rive attendant patiemment sa compagne. Ast' ne le craignait pas et elle reconnut la véracité des propos de sa soigneuse. Cependant, il semblait que son propre compagnon n'était pas du même avis et qui, de toute évidence, ne vit pas la jeune femme. Ne voyant que l'autre saurien sur l'autre rive d'où se trouvait la jeune femme, il en conclut qu'il lui voulait du mal et amorça une descente en piquée des plus vives. Ses ailes se replièrent le long de son corps et il se laissa tomber, ses pattes plaqué contre lui, sa queue servant à diriger l'axe de sa chute. Au premier abord, la demoiselle aux yeux rouges ne le remarqua pas, c'est quand l'ombre sur l'étang gelé commença à grandir rapidement qu'elle leva son regard et vit la tâche noire arriver subitement, les yeux rouges flamboyant. Astaroshe se leva brusquement, s'excusant intérieurement si elle avait bousculée l'inconnue qui l'aidait, et s'interposa en se montrant à l'animal à écailles.


Artenn arrête!

Il déploya ses ailes brusquement pour amortir sa chute provoquant une énorme bourrasque avant de se poser sur un coin de terre. Il fixait son homologue écailleux puis Ast' et remarqua enfin l'autre jeune femme. Il sembla se détendre et resta dans son coin mais son regard restait vif. Sa compagne se tourna vers sa 'sauveuse'.

Je suis désolée de sa réaction, il n'a pas du vous voir à travers les arbres et ne voir que votre dragon et il a du penser qu'il voulait sans prendre à moi, comme vous l'avez dit: "Ici, les dragons traquent et attaquent sans sommation" et je suis du genre... insouciante sans même m'en rendre compte.

Elle eut un sourire gêné en imaginant ce que pouvait donner un combat entre dragons prêt à défendre leurs maîtres juste à cause d'un quiproquo. Surement des effets proches de ceux d'un tremblement de terre que ce soit sur le plan sismique ou rien que pour les grondements. Et le pire pour elle, surement les effusions de sang, du sang de son dragon qui plus est, ce qui lui serait insoutenable. Cela devait être pareil pour les autres dragonniers non? Une relation à ce point fusionnelle ne peut souffrir de voir un de ses membres blessé ou même tué surtout un coeur aussi sensible que celui de la demoiselle maladroite.

Je m'appelle Amynia, et voici Artenn, ne vous inquiétez pas, il n'est pas vraiment du genre "chasseur" juste irrité car je l'ai obligé à m'attendre alors que je marchais ici.

Pourquoi se présenter sous un faux nom mais pas pour Artenn? Parce que ses parents ne s'était jamais vraiment souciés du dragon de leur fille ne voyant que le mariage de cette dernière, ou plutôt un moyen de se débarrasser de cet élément gênant qui, ne faisant rien comme les jeunes filles de bonne famille normales, pourrait nuire à l'ascencion sociale de son frère et sa soeur. Cependant, ils ne s'en moquaient pas au point de ne pas payer quelqu'un pour la retrouver. Aussi, mieux valait pour elle d'être la plus discrète possible bien que ça ne soit pas gagné pour le moment n'est ce pas? Mais au moins, on ne pouvait pas lui reprocher de n'avoir pris aucune précaution.

Merci pour le bandage, il est vrai que j'ai quelques problèmes avec le sang, même en infime quantité.

Pour toute remarque, son dragon expira un grand coup faisant s'envoler un nuage de flocons alors qu'il s'allongeait sur le sol froid, ses ailes ayant le même rôle pour lui qu'une cape pour un humain: garder la chaleur. Une protection qui avait plus d'une fois été utile jusque là à Ast' quand elle dormait à la belle étoile.
Samsara Moroy
avatar


Messages : 539
Date de naissance : 16/05/1993
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Age du personnage : 21 ans
MessageSujet: Re: La neige c'est beau, c'est étincelant...mais c'est froid et humide. [Pv Samsara] Jeu 7 Juil - 1:16

Les alentours étaient plutôt silencieux, les animaux devaient savoir qu’il fallait être discret pour survivre ici. Aussi les sons étaient bien plus facilement perçu, étant plus isolé également. Samsara n’eut aucun mal à entendre la décente d’un dragon. Toujours proche de la jeune blessée, la dragonnière tourna son visage vers le nouveau venu. D’abord un éclaire d’inquiétude s’était mêlé à son visage chaleureux puis, elle se calme et retrouva son sourire. Mais là, c’était un petit sourire rieur et amusé. Aussi déclara-t-elle juste à l’intention de son dragon.

-Al’, je crois qu’il vient pour toi.

Ce dernier allongé sur le sol, la tête sur ses pattes, où on aurait presque pu le croire en train de dormir, releva sa tête. Son museau fixa le dragon qui descendait en piqué vers lui mais cela ne l’affola pas. Avait-il une posture si menaçante en train de dormir ? Incroyable. Il regarda le dragon fondre sur lui sans bouger, se mettre à adopter une posture menaçante n’allait guère arranger les choses. Le nouveau venu verrait bien qu’il n’avait pas de mauvaises intentions. Cependant, la blessée que sa maîtresse avait secourue arrêta le volatile en pleine descente. Ce dernier se posa alors sans que problème ne soit arrivé. Al’ toujours aussi tranquille, reposa sa tête sur ses pattes et regarda les deux jeunes filles tout en jetant un regard sarcastique à sa dragonnière en réponse à sa précédente phrase.

Samsara se retourna alors vers la jeune fille, qui était à l’évidence une dragonnnière elle aussi, pour l’écouter. Il n’y avait pas lieu d’excuses mais bon, elle ne l’arrêta pas. C’était une jeune qui n’avait pas vraiment l’allure d’une guerrière à l’évidence. Quelle étrange image des dragonniers donnaient-elles toute deux. La maîtresse d’Alcarin en eut un pauvre sourire désolé sans que son interlocutrice ne puisse vraiment en saisir la cause, tandis qu’elle continuait de l’écouter.

-Ne vous inquiétez pas, Al’ doit pouvoir comprendre la réaction de votre dragon, qui a d’ailleurs bien eu raison. Vous devriez rester avec lui ici. Si les dragons sont sauvages, ils s’attaquent moins entre eux qu’aux autres proies. Ou moins facilement.

Tandis qu’elle parlait, Samsara songeait que cette jeune étrangère était bien mystérieuse. Il était évident que la jeune femme avait évité de répondre au fait qu’elle ne semblait pas à sa place ici. Elle voulait éviter de parler d’elle ? Peut-être. Quoiqu’il en était, il aurait été impoli pour Samsara de lui sauter dessus, et puis, cela ne la regardait pas vraiment. Tout ce qu’il y avait à l’instant présent, c’était cette jeune femme complètement pommée et sûrement morte dans quelques jours si elle continuait comme elle venait de faire. Incroyable même qu’elle soit encore là.. Depuis combien de temps pouvait-elle être dans les cimes enneigés ? Pas si longtemps que ça, c’était évident. Mais quand même.. Samsara se demanda depuis combien de temps la chance lui avait octroyé sa présence. En attendant, il valait mieux ne pas s’attarder. Même si elles étaient largement protéger par deux dragons, il ne fallait surtout pas sous-estimer la dangerosité de cet endroit, ni de ces habitants. La jeune femme n’avait pas envi qu’un dragon les prenne en traque et attende le meilleur moment pour les avaler.

-Il n’y a pas de problèmes pour le bandage. Je n’allais pas repartir tranquillement après être venu vous voir, termina-t-elle dans un rire égayé.

Et puis, Samsara s’écarta un peu de la dragonnière du dénommé Artenn et se mit à marcher vers son dragon, où plutôt vers les deux qui n’étaient pas si loin, l’un de l’autre. Alors en se retournant un peu vers la jeune femme, elle ajouta un ‘Venez’ avec son regard doux et avenant, plus un geste du bras. Elle n’allait pas s’en aller comme ça maintenant. Laisser là Amynia serait.. un peu irresponsable vu la connaissance de cette dernière sur la région. Même avec son dragon, c’était dangereux pour elle. Si Samsara ou son dragon avait eu de mauvaises intentions, la jeune femme serait sûrement morte avant que son dragon ne puisse intervenir. Sans parler que bientôt la nuit allait tomber. Non décidément.. il valait mieux éviter de la laisser seule.

-Il ne faut pas rester ici, expliqua Samsara en grimpant sur son dragon. Les dragons rôdent un peu partout et il est fort certain qu’un, voire plusieurs, ait entendu votre chute ou sentit votre sang. Il vaudrait mieux s’en aller avant que l’un d’eux ne débarque ou décide de nous pister.

S’inclinant pour chercher quelque chose dans son sac, Sam’ mit quelque seconde pour en ressortir une couverture. Amynia semblait avoir plutôt froid, et avec l’arrivée de la nuit. Cela n’allait pas s’arranger. Normalement elle s’en servait plutôt pour dormir mais bon.. comme elle n’avait pas deux manteaux, cela ferait la faire.

-Tenez, ça vous réchauffera. Je ne veux pas m’imposer à vous mais.. vous devriez venir avec moi, le temps d’être sûr que vous n’êtes pas suivie. Si c’était le cas, votre survie risque.. de dangereusement diminuer, même avec un dragon. En plus, la nuit tombe et vous ne semblez pas bien connaître les cimes, déclara-t-elle en inclinant sa voie d’un ton amusé mais chaleureux. Ou si vous préférez formuler autrement, je peux rester avec vous pour ce soir. Cela ne me dérange pas, termina-t-elle en lui offrant un sourire accueillant. Et si votre dragon est d'accord bien sûr.
Astaroshe Maëllyra
avatar
Exploratrice en perdition ~ Rubis unique


Messages : 40
Date de naissance : 13/10/1992
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 25
Age du personnage : 19 ans
MessageSujet: Re: La neige c'est beau, c'est étincelant...mais c'est froid et humide. [Pv Samsara] Mar 12 Juil - 20:53

[Désolée du temps de réponse, j'attendais de passer mon examen du code pour me remettre au Rp ^^']

Artenn semblait presque déçu de ne pas avoir pu faire son entrée comme il le désirait. Pourtant il n'était pas du genre à attaquer de la sorte. Au contraire, la violence ne faisait pas partie de lui. Mais le point positif était que cette nouvelle rencontre lui resterait agréable. A vrai dire, bien qu'elle ait fugué, au fond elle avait peur de ne jamais revenir, même avec un dragon pour garde du corps. Pourquoi avoir quitté le manoir alors? Et pourquoi continuer surtout? Tout simplement parce qu'elle était trop optimiste pour se dire constamment que le danger était autour d'elle et faire attention. Enfin, si, bien évidemment elle y faisait attention mais elle ne voyait pas l'intérêt de partir sans admirer ce qui l'entourait et ne pas en tirer des connaissances.
Mais maintenant au moins, la jeune femme se sentait mieux, elle devait l'avouer. Tout de suite, ne plus voir son sang arrangeait bien les choses. Toutefois, bien que la jeune femme lui sembla fort sympathique, elle hésita à la suivre. Où était le piège? Certes elle ne voyait pas le mal partout mais elle ne savait pourquoi ça lui paraissait...bizarre. Bien que les dragons sauvages soient une menace, jusque là Ast' avait survécu non? Son regard se tourna vers Artenn mais n'eut pas le temps de vraiment l'interroger du regard qu'on lui tendait une couverture. La demoiselle retint un "Je fais pitié à ce point?" et se saisit de l'objet qu'avec des yeux ébahis.


Me...merci... En effet, je ne connais pas très bien les cimes, à vrai dire je vis au jour le jour...

Un grognement de son dragon lui rappela que sa discrètion faisait une chute libre. Et puis, à dire qu'elle vivait au jour le jour, ce qui la faisait surement passer pour une pauvre, comment pouvait-elle donc avoir des vêtements d'une si grande valeur? A ce rythme elle allait passer pour une voleuse qui se faisait passer pour une ingénue. Ou elle allait vraiment être découverte et adieu la couverture. Ce n'est pas comme si, Ast était maître en la matière de toute façon, n'est-ce pas?
De légères vibrations lui firent tourner la tête vers son compagnon à écaille. Il s'était levé et était venu se placer à côté de la jeune femme. Enfin à côté... C'est à peine si elle lui arrivait à l'épaule qui en fait n'était à une tête de plus qu'elle. Alors imaginez la taille de sa tête par rapport au mètre 60 de la dragonnière! Ses yeux rubis fixèrent l'autre jeune femme puis son compagnon. La fugueuse ne savait trop comment interprèter cela, le saurien semblait en pleine réflexion, surement les mêmes que son amie.
Toutefois il finit par donner son accord après quelques secondes. Lorsque son regard croisa celui de son âme soeur, cette dernière le comprit sans problème. Alors qu'il rempliait convenablement ses ailes et se couchait sur le sol pour aider Ast' à monter sur son dos, la jeune femme précisa quelques points.


Je n'y vois pas d'inconvénient, je voudrais juste qu'on n'aille pas vers le nord ouest mais plutôt vers l'est. Nous allions dans cette direction afin de voir un peu plus du pays.

Elle n'allait pas dire qu'ils avaient pris cette décision parce qu'au nord-ouest se trouvait le manoir familial et qu'elle la soupçonnait d'être au service de ses parents. Bon ok, c'était un peu parano de sa part mais c'était ses vraies pensées, leurs pensées. Gardant la couverture généreusement prêtée sur les épaules, la demoiselle grimpa sur la pate avant gauche de son dragon pour atteindre les lanières de cuir qui formaient une selle de fortune. "De fortune" oui car le cuir ne protégeait pas ses jambes, seul le tissu séparait les écailles dures comme des diamants -ou presque- de sa fine peau. Astaroshe préférait ne pas imaginer l'état de ses jambes si les écailles arrachaient sa peau. Vous rendriez vous compte de sa réaction en voyant tant de sang? Impossible de marcher, elle ne pourrait que rester à côté de son dragon qui de son énorme taille ne pourrait rien faire et la faible constitution de la jeune femme aurait vite fait raison d'elle.
Voilà, c'était sa prise de conscience du jour qui n'était pas des plus réjouissantes. Mais maintenant, grâce à cette jeune dragonnière, elle n'était pas seule et lui servirait de conscience malgré elle pour l'ingénue noble.


Par contre vous semblez être plus informée que moi. Si ça ne vous dérange pas, pouvons nous nous diriger vers la ville la plus proche? Que nous connaissions au moins la direction pour plus tard, une fois là bas je me renseignerai plus en détails sur la géographie de la région.

Ca au moins c'était un minimum réfléchi non? En tout cas elle était en selle! Ses sacoches tenaient toujours par des lanières de cuir solidement cousues par les serviteurs de sa famille. Avec de la chance, elle aurait assez d'argent dans sa bourse cachée au milieu de ses quelques vêtements pour trouver un artisan pouvant lui en fabriquer une sur mesure de meilleure qualité. Elle songeait aussi à trouver quelques vêtements plus discrets et convenable. Comme les vêtements pour les cavaliers renforcés à l'intérieur des jambes pour limiter l'usure. Quoique c'était une réflexion un peu bête... Ils étaient dans le pays du dragonnier non? Un artisan devait bien faire des vêtements pour les dragonniers, plus solides et adaptés que les vêtements pour cavaliers.

Je décolle avant vous pour pouvoir mémoriser les lieux et me repérer par la suite, on te suit après.

Artenn jeta un dernier regard au couple devant eux et d'une prise d'élan puissante, il s'éleva rapidement dans les airs, ses grands coups d'ailes faisant ployer le haut des arbres. Arrivés à une altitude convenable, Ast' constata avec bonheur les bienfaits de la couverture et fut ravie qu'on la lui ait prêté. Tournant lentement en cercle, son regard et son esprit mémorisèrent exactement le paysage pour pouvoir se remémorer ensuite la route pour éventuellement revenir vers ses parents.
Samsara Moroy
avatar


Messages : 539
Date de naissance : 16/05/1993
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Age du personnage : 21 ans
MessageSujet: Re: La neige c'est beau, c'est étincelant...mais c'est froid et humide. [Pv Samsara] Mer 13 Juil - 23:42

[HRP : pas de problème, je comprends^^ J’espère que ça s’est bien passé.]

Samsara avait observé avec beaucoup de mesure Amynia. Cette dernière ne semblait pas vraiment à l’aise.. Enfin, quoi de plus normale en même temps. Après tout, elle ne savait rien d’elle. C’était une étrangère qui venait de brusquement lui porter secours. Elle ne connaissait même pas son nom. Dans ce pays, il y avait sûrement de quoi se méfier. Mais.. il n’était pas vraiment dans l’habitude de Samsara de penser ainsi. Non. Elle était un peu trop objective quant aux autres pour tenir ce genre de propos. Néanmoins, mit-elle dans un coin de sa tête l’idée de se présenter quand elle en aurait l’occasion. En attendant, Sam’ continuait d’écouter ce qu’elle lui disait. Laissant toujours transparaître une grande méfiance. Chose dont Samsara manquait cruellement, ainsi ne chercha-t-elle pas plus loin que l’idée première qu’elle avait eu : nous sommes tous – ou presque – méfiant envers les étrangers. Rien ne l’interpela, du moins jusqu’à ce qu’elle demanda à ne pas aller vers le nord ouest. Du moins cela l’interpela, mais elle ne se posa pas plus de questions. Au moins avait-elle accepté, c’était le principal. Même si elle semblait toujours si peu à l’aise. Cela embêta un tout petit Samsara à la fin, elle n’aimait pas que les gens se sentent mal avec elle, mais elle n’en fit rien paraître. A la place laissa-t-elle son regard chaleureux, Amynia faire ce qu’elle voulait. Inutile de trop lui dicter ce qu’il fallait faire non plus, ça risquait de l’inquiéter un peu..

C’est ainsi que la dragonnière d’Alcarin regarda sa comparse s’élever dans les airs sans rien dire, le temps qu’elle accomplisse sa précédente observation. Qu’elle repère les lieux si elle voulait. Par contre, Samsara était moins pour l’idée de voler mais bon, cas cela ne tienne, il ferait ainsi. Tapotant l’encolure de son dragon, elle lui sourit tandis qu’il lui jeta un regard par-dessus son épaule. Et il lui sembla sourire lui aussi, derrière toutes ses belles rangées de dents. Cela amplifia le sourire de sa dragonnière qui devint alors d’une joie lumineuse qu’il aimait tant. Et suite à cela, Alcarin s’éleva dans les airs pour rejoindre Artenn et sa cavalière. D’un bond il s’était projeté dans les airs, en quelques battements d’ailes il les avait rejoins. Ses ailes bien plus puissantes que sa force brute lui donnait un certain avantage en vole par rapport aux autres dragons, à défaut d’avoir une très grande force physique ou des griffes et des crocs acérés. Et puis.. ce n’était pas tellement son truc. Quoiqu’il en fut, il n’eut donc aucun mal à rejoindre leur nouveau compagnon dans le ciel, se stabilisant à leur hauteur pour que les deux humains puissent s’entendre. Il sentait bien que Samsara avait à lui parler, Samsara parlait toujours de toute manière. Sûrement des affres de sa bonne humer naturelle..

-A la vérité je ne connais pas spécialement le pays des dragonniers. Donc je serais incapable de vous dire s’il y a des villages à proximités. Quant aux villes, aux grandes villes, le royaume des dragonniers n’en a pas non plus en profusion, vu sa configuration.. Je peux vous mener à la Plateforme Aérienne si vous voulez, c’est un peu la capitale des dragonniers. Vous y trouverez tout ce dont vous pourriez avoir besoin : refuse, carte, logement, provision, etc.


Le royaume des dragonniers n’était pas du tout le lieu privilégié des expéditions de Samsara. Pas parce qu’elle avait spécialement envi de l’éviter mais.. seulement parce qu’il y faisait généralement très froid, avec plein de neiges. Et ce n’était pas non plus que cette dernière n’aimait pas la neige. Non, c’était seulement qu’elle n’était pas faite pour endurer longtemps les intempéries froides de part ses habits légers et surtout, le fait qu’elle ne mettait jamais de chaussures. Encore aujourd’hui, elle était bien pieds nus. A chaque fois qu’ils venaient ici, Alcarin était tout le temps obligée de la porter. C’était fatiguant pour lui et ennuyant pour Samsara qui préférait gambader, dansant, sur le sol. Sentir la plante de ses pieds frôler l’herbe.. Se perdant un instant dans ses rêveries, la dragonnière sembla avoir quitté la réalité. Par chance, s’égarer dans ses rêves eut le bon ton de lui rappeler la note qu’elle s’était faite un peu plus tôt. Aussi se déplaça-t-elle très brièvement sur son dragon, s’asseyant les jambes dans le vide sur l’un des côtés, pour être face à Amynia. Cela semblait être plus agréable pour parler.

-D’ailleurs, je ne me suis même pas présentée. Je m’appelle Samsara Moroy. Et voici Alcarin. Il est un peu grognon mais faut pas s’en préoccuper, termina-t-elle en riant tout en flattant son dragon.

Bien évidemment, elle se moquait un petit peu. Al’ était toujours sa voie de la raison, alors.. il était un peu du type sage rébarbatif mais bon, elle plaisantait. Samsara adorait ce dragon, il était probablement tout pour elle. Oui.. tout. Et c’était supposément probablement la même chose pour la plus part des dragonniers et leur dragon. Mais si c’était le même principe, chaque lien était unique, pensa-t-elle tout en posant à nouveau ses beaux yeux tout autant rêveurs que tendres sur Amynia et son dragon.

-Si j'ai bien compris, lui, dit-elle en indiquant le dragon de sa compagne,s'appelle Artenn ? finit-ellle par demander même si c'était une question un peu évidente, c'était juste histoire de briser un peu la glace et de l'engager à parler un peu plus librement.
Astaroshe Maëllyra
avatar
Exploratrice en perdition ~ Rubis unique


Messages : 40
Date de naissance : 13/10/1992
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 25
Age du personnage : 19 ans
MessageSujet: Re: La neige c'est beau, c'est étincelant...mais c'est froid et humide. [Pv Samsara] Ven 5 Aoû - 22:43

[Oh oui ça a été super bien , je l'ai eu *o*]

Ast' attendit sa consoeur dragonnière dans les airs, savourant chaque battement d'aile de son dragon. C'était reposant et ça semblait si...naturel. Souvent depuis qu'elle avait rencontré son ami écailleux, la jeune femme s'était souvent demandée si, si elle avait été dragon, elle serait aussi à l'aise dans un corps capable de voler. Si elle saurait assez coordonner ses mouvements pour soulever les tonnes de muscles, d'os et d'écailles pour engloutir la distance, pour effectuer des acrobaties toutes aussi surprenantes les unes que les autres. Mais pour le moment il fallait se concentrer. Les gigantesques ailes d'Artenn les faisait lentement planer en cercle au dessus de l'étang gelé jusqu'à ce que l'autre jeune femme les rejoigne sur son dragon doré. Les dragons étaient harmonieux, chacun de leur mouvement respirait la liberté. Aaaah si seulement Ast pouvait être aussi libre qu'eux et être capable de s'élever dans les airs ainsi. Et oui, la jeune femme, fille de bonne famille aux mains inexpérimentée dans quelque domaine que ce soit et maladroite était une rêveuse. Ce n'était pas très malin d'ailleurs de partir sans aucune connaissance sur la vie "en plein air" mais c'était mieux qu'un mariage arrangé, vous ne trouvez pas?
La demoiselle fut un peu déçue que sa nouvelle compagne ne connaisse pas trop le royaume des dragonniers, cela lui aurait été d'une précieuse aide. Heureusement, elle connaissait la direction de la Capitale. A la mention de la Plateforme aérienne, des centaine d'images traversèrent l'esprit d'Ast. Elle voyait les rues animées, les marchands criant pour faire vendre leurs produits, les étals pleins de couleurs. Oui elle voulait s'y rendre! Une excitation nouvelle l'envahit.


La Plateforme aérienne sera très bien merci. Je devrais trouver mon bonheur là bas.

Par contre, si elle avait bonne mémoire, les dragons ne pouvaient se rendre dans la ville. Normal d'un côté, vous imaginez un dragon pesant plusieurs tonnes se ballader dans les rues étroites d'une ville bondée? Du coup, elle serait un peu perdue à flâner dans une ville totalement inconnue ou presque avec pour seul guide des souvenirs de son enfance lointaine. Ca allait être l'aventure totale!
En tout cas elle fut contente que l'inconnue lui dise son identité. Cela mit Ast' un peu plus à l'aise. Ils restèrent dans le coin encore quelques minutes le temps de se parler. C'était agréable de planer ainsi et surtout de pouvoir parler après des jours à ne parler qu'avec un dragon qui ne pouvait répondre...ça faisait long. Un peu de chaleur humaine ne faisait jamais de mal.
Son manque de concentration faillit lui faire perdre l'équilibre quand Artenn s'ébroua sous elle sans doute comme pour se donner un "coup de fouet" et ne pas s'endormir sur place car il faut dire que pour le moment ils tournaient n'allaient pas très vite. Mais il fut content qu'on parle de lui et sa cavalière le ressentit.


Oui c'est bien ça. Un tantinnet grognon lui aussi quand il est fatigué. En revanche il est multifonction, chasseur, bouillote, raison aussi de temps en temps. Il m'aide beaucoup car il connait beaucoup plus que moi ces régions et il adore voler, pour mon plus grand bonheur.

En parlant de voler, il donna un grand coup d'aile pour se propulser en avant tout en rasant la cime des arbres les plus hauts, les faisant se coucher sous les puissantes bourrasques de ses ailes qui pourtant ne le faisaient pas aller vite, juste assez pour que les jeunes femmes puissent se parler entre elles.

Dites moi, qu'est ce que vous savez sur cette région et sur les autres royaumes? J'aimerais beaucoup les visiter mais malheureusement c'est la première fois que je sors du royaume des Dragonniers.

Si elle pouvait prévoir sa prochaine destination ça l'arrangerait. Car elle perdrait du temps à trouver les informations qu'elle voulait dans les rue de la capitale qu'elle ne connaissait même pas. En plus si on était à sa recherche il y avait des chances pour qu'on la retrouve si elle s'y attardait. Et puis l'appel du nouveau était trop fort, il fallait qu'elle aille visiter, qu'elle apprenne qu'importe les risques et les tensions, c'est ce qui rendait le voyage intéressant non? Ast avait aussi de la chance d'avoir son compagnon qui avait le même désire d'aventures qu'elle. Mais surtout, il avait le désir de connaitre de nouveaux terrains pour y faire ses acrobaties aériennes qui à coup sur donnerait le mal de l'air à sa cavalière.

[Excuse moi,j'arrive pas à faire plus long T_T Une honte après tant de retard, désoléééée ><]
Samsara Moroy
avatar


Messages : 539
Date de naissance : 16/05/1993
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Age du personnage : 21 ans
MessageSujet: Re: La neige c'est beau, c'est étincelant...mais c'est froid et humide. [Pv Samsara] Dim 7 Aoû - 23:36

[HRP : Félicitation^^ Et pas de problème, ne t'en fais pas Wink]

Donc, si elle avait bien tout compris : direction la Plateforme Aérienne. Ça non plus ce n’était pas un endroit que la jeune femme fréquentait particulièrement, mais des peu de fois où elle y avait été, elle y était toujours restée un certain temps. Et puis quand on est dragonnier, c’est un peu incontournable, bien qu’elle-même n’y avait été que tardivement suite à son entrée dans l’ordre.

-Tu as entendu Al’, ouvre la voie direction la Plateforme.

A ces mots, son dragon bifurqua quelque peu sur la droite pour se mettre dans l’axe du chemin voulu. La plateforme n’était pas excessivement, s’ils ne s’étaient pas trouvés dans les Cimes Enneigées. Car ces dernières étaient particulièrement étendues. Il leur faudrait un peu de temps pour tout traverser, même à vol de dragon : sûrement le reste de cette journée, une nuit, la journée du lendemain, encore une nuit et il devrait atteindre la Plateforme dans la matinée suivante. Et encore, s’ils ne tombaient pas sur quelques contretemps. Oui, ça serait embêtant.. Samsara inclinant les yeux vers le sol scrutant les pentes de neige des vallons, les arbres, les moindres mouvements. Elle ne voyait rien de bien anormale pour l’instant, et c’était tant mieux. Elle n’avait pas vraiment envi d’avouer à la jeune femme que s’y un dragon décidait de les chasser, ils risquaient d’y laisser des plumes malheureusement. Un dragon sauvage.. hum.. Oui, à deux contre un, ils pourraient le vaincre sûrement. Mais il y aurait très certainement de fortes blessures, voire la mort d’un des dragons. Donc, conclusion, ce n’était pas à souhaiter. Mais la jeune femme ne put s’étendre plus longtemps dans sa réflexion quand une intervention de Amynia la ramena à la réalité, tous yeux surpris.

Elle ne connaissait rien des royaumes ? Incroyable. Enfin.. pas que Samsara trouvait cela complètement impossible mais bon.. Même s’il était clair que certaines personnes pouvaient vivre dans une bulle, elles étaient rares. Dans ce monde, on voyageait beaucoup et vus les troubles qu’ils régnaient entre certaines races, il était énormément difficile de ne pas en savoir un minimum. Et pourtant, cette élégante jeune femme semblait sortir d’un doux cocon. Quelle étrangeté mais elle ne lui releva néanmoins pas et essaya le mieux possible de commencer à lui répondre.

-Par région, vous voulez dire les Cimes Enneigées ou le Royaume des Dragonniers ? commença-t-elle par la questionner, histoire de pouvoir un peu mieux lui répondre. Quand aux autres royaumes, il y a énormément de choses à savoir sur eux. Que voudriez-vous savoir plus précisément ? Il me faudrait probablement des heures pour pouvoir en faire un tour complet, termina-t-elle dans un éclat de rire un peu gêné mais toujours aussi joyeux et éclatant. Je ne sais même si je saurais ne rien omettre.

Oui. Samsara avait la chance d’avoir énormément voyagé, dès son plus jeune âge. Et le royaume qu’elle connaissait le mieux, celui des nains, était cependant celui sur lequel elle avait le plus de réserve. Elle le connaissait parfaitement, de rouages et fondements, pourtant, elle n’en disait que de base ce qu’on pouvait en dire. Elle n’était jamais sa parfaite connaissance aux autres et cela pour des raisons de son passé. Par contre, pour ce qui était des royaumes, elle n’avait aucun problème.

Et à côté de ses réflexions concernant ce qu’il y avait à dire des royaumes, Samsara releva ce qu’avait dit d’autres Amynia, c’était la première fois qu’elle quittait le royaume des dragonniers. Or ils étaient toujours dans le royaume des dragonniers. Donc, elle avait très certainement voulu dire que c’était la première fois qu’elle partait de chez elle, de l’endroit où elle avait vécu – ou tout du moins, seule. Et cela était encore un peu plus étrange. Amynia ne semblait avoir strictement aucune préparation au voyage qu’elle était en train d’entreprendre : elle n’avait aucune connaissance des royaumes, ni même de celui-là même comme le prouvait son manque d’adaptation aux Cimes Enneigées. Ainsi la question était : qu’est-ce qui pourrait pousser quelqu’un à partir de chez soi, sans aucune préparation et sans jamais avoir quitté ce lieu seul ? Intriguant, bien que cela ne gâcha en rien l’humeur de Samsara, ni la porta à se méfier de cette étrangère, de l’interroger ou bien de la manipuler pour en savoir plus. Non, à la place, la jeune femme plongea sa main dans sa poche pour en sortir de pommes rouges qui paraissaient diablement juteuses. C’est que la dragonnière commençait à avoir un peu faim en attendant de se poser pour le soir et de manger le repas.

-Vous en voulez une ? la sollicita-t-elle, car cela faisait assurément un peu étrange de manger devant quelqu’un sans qu’il ne le fasse.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La neige c'est beau, c'est étincelant...mais c'est froid et humide. [Pv Samsara]

La neige c'est beau, c'est étincelant...mais c'est froid et humide. [Pv Samsara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Edonna :: La guerre des Clans RPG :: Royaume des Dragonniers :: Les cimes enneigées