Edonna
<div style="backgroundimage: url(https://redcdn.net/ihimizer/img6/2513/fontcadreconnection.png);">
Bienvenu sur Edonna cher invité !

Le forum est tout nouveau !
En effet, il a ouvert ses portes le 4 juin 2011
Nous somme à la recherche active de membres.

En résumé, Edonna - La guerre des clans s'est :
  • Un forum rpg fantastique heroïque proposant aux membres des intrigues pour avancer dans l'histoire.
  • Un bon niveau de RP : nous demandons 15 à 20 lignes minimum ! Ce forum n'est pas ouvert à tous, on y demande donc un très bon niveau de rp, mais aussi d'orthographe, d'expression et de compréhension écrite et du vocabulaire! Ce n'est pas un forum fait pour les débutants !
  • Les avatars doivent faire obligatoirement 200 x 400 et doivent être de type manga ou image de synthèse.
  • Nous demandons un âge minimum de 14 ans pour s’inscrire : et oui, car avant 14 ans, je ne vois pas quel est l’intérêt d’être sur internet !


Sur ce je vous laisse entrer sur le forum Edonna – La guerre des clans
et vous souhaite une bonne visite en espérant que vous vous y inscrirez !
</div>



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez|

Nalia De Gath (100%)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Nalia De Gath
avatar


Messages : 10
Date de naissance : 20/09/1995
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 23
Age du personnage : 19 ans
MessageSujet: Nalia De Gath (100%) Ven 15 Juil - 14:33


Nalia De Gath


    Âge : 19 ans

    Sexe : Féminin

    Particularité : Nalia a la particularité d'être l'unique héritière officielle de la seigneurie des De Gath, grande famille noble et reconnue parmi les humains comme l'une des plus importantes de l'époque. Issue de sang noble et fille du seigneur Edwin De Gath, propriétaire d'une part relativement importante du territoire humain, Nalia est officiellement désignée comme la dernière légataire de la fortune De Gath. Officieusement, toutefois, il s'agit là d'une autre affaire, ô combien complexe...



    D'où vient votre avatar ? Ce site



Description


    > Description Physique : Ce qui attire l'attention dès le premier regard chez Nalia, ce sont sans aucun doute ses grands yeux d'un bleu profond, scintillant sur son visage laiteux comme deux grand saphirs oubliés dans la neige. D'une couleur somptueuse et presque surnaturelle, ils hypnotisent par leur beauté et leur singularité quiconque les croiserait. Ce regard si particulier et inhabituel, est sans conteste l'un des atouts ayant fait le renom de la beauté de la jeune femme. A travers les terres des De Gath, on ne tarit pas d'éloges à propos de la grâce de l'héritière. Ses traits enfantins, son visage doux et poupon, ses épais cheveux bruns, son sourire délicat, ainsi que sa démarche noble et élégante... Tout chez Nalia semble être en parfaite harmonie, et refléter à merveille son statut dans la hiérarchie sociale. Nalia est un personnage auquel on tend naturellement à accorder sa confiance, qu'on juge inoffensif et naïf, même si ces à-priori ne sont pas toujours en exacte conformité avec la réalité...

    > Description Mental : On connaît Nalia comme une jeune femme discrète et naturelle, et n'ayant jamais véritablement tendance à faire des vagues au sein de la noblesse. Contrairement à une grande majorité de jeunes individus de son âge, elle ne se montre jamais réticente à rentrer en conformité avec les normes imposées par ses supérieurs hiérarchiques. Nalia n'a jamais particulièrement pris plaisir à faire acte de rébellion, à choquer, ni à déshonorer son titre via des activités futiles dont la jeunesse noble est particulièrement friande. Beaucoup ont tendance à la décrire comme une personne impassible, secrète et sérieuse. Cependant, même si Nalia n'a pas pour habitude de se montrer très bavarde ni très extravertie à la cour, elle n'en reste pas moins au centre constant de l'attention. La jeune femme possède une certaine présence, aucunement atténuée par son calme apparent, auquel peu de gens restent indifférents. Nalia reste toutefois un véritable mystère pour autrui, insaisissable et vraisemblablement méconnue, elle reste un modèle de fascination, auquel beaucoup s'intéressent.

    > Histoire : Dans les couloirs de la demeure de la famille De Gath, une silhouette avançait d'une démarche à la fois légère et pressée. Les bruits de ses pas semblaient résonner continuellement, tandis qu'elle progressait progressivement à travers le dédale conduisant à la chambre de la fille du châtelain. Il faisait sombre, et la seule source de lumière apparente provenait des rayons de la lune que filtraient les larges vitraux ornant les murs du long corridor. Les habitants de l'imposante bâtisse étaient quasiment tous assoupis. Pas un bruit, excepté celui de la marche saccadée du vieux valet, ne se faisait entendre. Le fidèle serviteur de Nalia De Gath, héritière de la fortune familiale, semblait fortement contrarié. Les sourcils froncés, la lèvre inférieure mordue de façon anxieuse, Adam ne cessait de regarder de tous côtés, apparemment inquiet. Quelques gouttes de sueur perlaient sur son front dégarni, tandis que la flamme de la bougie qu'il maintenait d'une main tremblante vacillait fortement. Le couloir lui semblait plus interminable que jamais. Auparavant il n'avait jamais particulièrement été attentif à la longueur de la pièce, mais ce jour-là il aurait pu ordonner la décapitation de l'architecte pour avoir eu un jour l'abominable idée de construire un couloir aussi interminable. Après quelques cinq minutes de course effrenée, il avait finalement réussi à atteindre sa destination. Devant lui venait de surgir la double porte construite dans un épais bois de chêne et qui marquait l'entrée de la chambre de la fille De Gath. Impulsivement et sans prendre le temps de frapper comme il avait la décente habitude de le faire, Adam laissa tomber sa chandelle, qui tinta comme une clochette en retombant sur le sol marbré, tendit les mains et poussa de toutes ses forces les lourds battants. Le vieux laquais était angoissé, mais malgré sa tourmente, il se hâta auprès de sa jeune maîtresse.
    «Mademoiselle.... Mademoiselle, réveillez-vous, pour l'amour du ciel !»
    Une forme humaine se dessinait sous les draps de soie auxquels le valet semblait s'adresser. Il aurait été fort singulier d'appeler un tas de draps "Mademoiselle", à moins d'être particulièrement animiste, mais, ce n'était pas ici de le cas du brave Adam : lui, cherchait simplement à attirer l'attention de ce qui se trouvait en dessous, de ces fameux draps.
    Il n'eut toutefois pour toute réponse qu'un gémissement indistinct, produit par une jeune femme encore à demi-endormie. Cependant, Adam ne semblait pas décidé à laisser tomber, cette fois-ci, il s'agissait d'une affaire d'une importance majeure.
    «Princesse, réveillez-vous !»
    La silhouette enfouie sous les draps commença enfin à s'agiter. C'est avec peine que la jeune Nalia De Gath écarta d'un geste lent et endormi les draps qui lui masquaient le visage. Elle parvint après quelques petites secondes d'effort à ouvrir ses yeux, encore un peu brouillés par le sommeil. Adam avait toujours admiré la beauté de sa maîtresse, et d'autant plus lorsqu'il venait la réveiller au petit matin. Il se rappelait toujours, avec nostalgie, lorsqu'elle était enfant et qu'il venait la border dans son petit lit, ici-même, dans cette suite. Cela faisait de nombreuses années désormais, mais tous ces moments lui semblaient étonnement proches, comme s'ils ne dataient que de quelques mois seulement. C'est en la regardant se réveiller avec difficulté, cette nuit là, qu'il réalisa à quel point la jeune châtelaine avait grandi à une allure fulgurante.
    «Adam... Je t'ai déjà dit des centaines de fois d'arrêter de m'appeler ainsi...»
    En effet, si Nalia ne voulait pas que son valet lui attribue le titre de "princesse", c'était justement car elle n'en était pas détentrice. Elle n'était que la fille d'un puissant seigneur, et non celle d'un roi, et elle ne tolérait visiblement pas quelconque confusion. Vraisemblablement, elle ne parvint jamais à saisir le caractère amical employé par Adam pour la nommer ainsi, car il s'agissait uniquement d'une marque d'affection que l'esprit de Nalia n'arrivait à concevoir. Cependant, Adam ne répondit rien à la plainte de sa jeune maîtresse. Il reste ferme, stoïque, un léger sentiment d'anxiété se lisant sur son visage. Il se contenta simplement de fixer la jeune femme d'un air grave, ne présageant rien de bon. Nalia l'observa à son tour. Rarement avait-elle eu l'occasion de voir pareille expression sur le visage d'ordinaire joyeux et rieur de son fidèle serviteur. L'héritière fronça les sourcils. L'énervement provoqué par son réveil forcé laissa bientôt place à une sorte d'appréhension.
    «Adam... Qu..Quelle heure est-il ?»
    Le timbre de Nalia était hésitant. La pièce était sombre, et les volets n'étaient pas encore ouverts. Depuis dix neuf ans qu'elle était servie par Adam, elle ne l'avait jamais vu oublier d'ouvrir les volets de la chambre avant de venir à son chevet. Il savait parfaitement et de source sûre que la jeune femme préférait que les rayons du soleil viennent eux-même provoquer l'ouverture de ses paupières, et jamais il n'avait omis de satisfaire les désirs de la jeune châtelaine. Quelque chose d'inhabituel était en train de se produire, Nalia le sentait. Elle sentit son cœur tambouriner à un rythme anormalement élevé dans sa poitrine, comme si elle venait de pourchasser quelqu'un à travers les couloirs du château.
    Adam semblait être en pleine réflexion. Il ne répondait pas. Il se contentait de baisser ses yeux vers le sol, comme peiné.
    «Suivez-moi, Mademoiselle. Et surtout... hâtez-vous.»
    Adam courait. Chose rare, ses jambes s'agitaient à toute vitesse, et il semblait avoir retrouver sa vigueur d'antan. Des années qu'il n'avait pas fait pareil effort, et il ne s'en serait jamais cru à nouveau capable. L'adrénaline fait décidément bien des miracles. Le vieil homme était talonné de près par sa jeune maîtresse, encore vêtue de son habit de nuit. Réveillée à la hâte et alertée par son fidèle laquais, elle le suivait désormais à travers les couloirs du château, jusqu'à une destination encore inconnue. Nalia n'avait pas cherché à savoir où elle se rendait, peut-être par peur d'en connaître la réponse. Adam et elle étaient silencieux, et seuls leur souffle saccadé et les bruits de leurs pas sur le sol encore froid de la maison étaient perceptibles. Les rôles hiérarchiques étaient inversés. Cette fois, c'était Adam le maître, et Nalia sa suivante. Elle le suivait aveuglément, terrifiée à l'idée de ce qui l'attendait au bout de sa course.
    «Nous y sommes. Mademoiselle...»
    Adam ne put terminer sa phrase. L'émotion le submergeait tout entier. Il s'écarta de la porte devant laquelle il se trouvait, une grande porte, similaire à celle qui donnait sur la chambre de la jeune femme. Nalia hocha la tête, et posa sa main tremblante sur la poignée dorée. Une ambiance lugubre et funeste emplissait la pièce de part en part. La lumière tamisée des chandeliers autour du lit de son père, ne faisait qu'angoisser Nalia davantage. La jeune femme s'approcha à pas feutrés de la source de lumière, au centre de la pièce. Son père, le seigneur Edwin De Gath, était étendu sur son lit, le souffle court. Cela faisait un peu plus d'une semaine qu'une terrible maladie, d'origine inconnue, le retenait prisonnier de ce lit. Une épée de Damoclès, suspendue au dessus de sa tête, et qui se manifestait sous forme d'une toux insoutenable et d'une fièvre fulgurante.
    Nalia s'approcha de la silhouette fatiguée de son pauvre père. Des larmes ruisselèrent silencieusement le long de ses joues blanches. Elle pleurait. La jeune femme s'agenouilla au bas du lit, et posa ses mains jointes contre le bras frêle de son père. Elle baissa la tête, dans l'optique de cacher à son père sa tristesse insurmontable. Une main chaleureuse et protectrice vint se poser sur le dessus de son crâne, caressant ses cheveux de soie d'un geste plein de réconfort.
    «Ma fille, ma chère fille... Relève-toi, et soit digne.»
    Nalia ravala ses larmes et se redressa. Sa force de caractère et sa volonté de satisfaire les derniers désirs de son père l'aidèrent à surmonter son chagrin. Elle regarda l'être qu'elle aimait le plus au monde dans les yeux, tentant de percer la barrière infranchissable laissant accès à ses pensées les plus profondes. Si la jeune femme parvenait encore à lutter contre sa douleur, elle ne pouvait en revanche prononcer le moindre mot. Les mots étaient retenus au fond de sa gorge, comme des prisonniers au fond d'une geôle.
    «Je sais maintenant que ce lit sera mon lit de mort. Les guérisseurs de tout le comté, les magiciens les plus performants, et les druides les plus érudits n'ont pas réussi à trouver l'origine du mal qui me consume à petit feu...»
    La voix d'Edwin était particulièrement rauque et faible. Les mots étaient espacés, et certains prononcés avec peine, mais le seigneur se devait de rassembler ses dernières forces pour délivrer à sa fille, à l'héritière de son royaume, ses dernières paroles. Nalia, quant à elle, restait tout aussi stoïque qu'auparavant. Un air chagriné se lisait sur son visage, mais les larmes ne coulaient plus. Edwin vit encore ici une raison d'être fier de sa descendance, Nalia avait toujours su faire preuve d'une grande force spirituelle.
    «Cependant ma fille je sais que la mort ne daignera m'emporter avant que je t'avertisse de tout ce dont tu dois savoir.»
    A cet instant, Nalia aurait souhaité que les dieux affectent son père d'un mutisme éternel, pour qu'il se taise à jamais, et ne puisse jamais délivrer le secret qui le maintenait encore en vie. Elle aurait préféré ne rien savoir, que de le savoir mort. Mais respecter les dernières volontés de son père faisait partie de son devoir. Si telle était sa décision, elle se devait de s'y conformer et de le laisser agir, quel qu'en soit le prix.
    «Il y a très longtemps, quelques années seulement avant ta naissance, ta mère et moi avons traversé une période de troubles. A l'époque, j'étais stupide et égoïste, et j'ai très mal agi. J'étais faible et perturbé, et j'ai commis une faute que jamais je ne suis parvenu à me pardonner. J'ai eu une aventure avec une autre femme. Une femme sublime, et ensorcelante, qui est parvenue à me faire faillir. Je lui ai donné un fils, un fils que je n'ai jamais considéré comme mien, et que j'ai à tout jamais renié de ma vie. Personne n'a jamais eu vent de cette douloureuse histoire, mais elle m'a toujours hanté, tout au long de mon règne. Je n'ai jamais su ce que cet enfant est devenu, mais je sais qu'il est en vie, quelque part. Je n'ai jamais eu le courage de l'assumer comme l'un de mes descendants, seulement, désormais, je crois que tu es en droit de savoir qu'il te reste une famille en ce monde.»
    Nalia restait coite. Jamais elle n'avait soupçonné l'existence d'une part secrète dans la vie de son père. Même si tous deux parlaient peu, elle ne l'aurait jamais cru capable de garder pour lui un si lourd secret. Nalia ne lui en voulait guère, mais elle était véritablement bouleversée par cette nouvelle. Ses yeux s'étaient écarquillés, durant une fraction de seconde, mais elle reprit vite la force de cacher ses sentiments à son père, et le laissa continuer son récit, malgré tout.
    «Je peux aisément comprendre que toi aussi tu ne veuilles pas en entendre parler. Tu ne peux imaginer la honte que j'ai pu ressentir à la suite de l'annonce de la présence d'un fils illégitime. Seulement, j'ai besoin que tu le retrouves. Il est crucial que tu retrouves cet homme, car j'ai besoin de votre présence mutuelle à mon chevet, avant que je meures. Il y a une chose dont je dois vous informer, tous les deux, et sa présence est plus que nécessaire, elle est même capitale.»
    Retrouver son... frère ? Le ramener ici, au château, au risque de prouver à la cour entière l'existence d'un adultère passé causé par son propre père ? Sa famille entière serait déshonorée et salie par cet affront.. Mais si tel était la dernière volonté de son père, elle se devait de mener cette mission à bien. Nalia était tremblante. Trop d'émotions et de sentiments la submergeaient. Sa vision se brouilla un instant, et la jeune femme se sentit défaillir. Pourtant, elle parvint à nouveau à se ressaisir. D'une voix tremblante et légère, elle entreprit de questionner son père à propos de l'identité de celui qu'elle devrait désormais reconnaître comme son frère.
    «Père... Comment pourrai-je un jour le reconnaître ?»
    «Malheureusement ma fille, je ne le sais. Il y a cependant une chose dont je me souviendrais à jamais... Sa mère possédait les yeux les plus incroyables qu'il m'ait un jour été donné de voir. Des yeux d'un rouge vif, un rouge écarlate plus ardent que celui du feu lui-même. Il est certain que ton... frère, en a hérité. Ma fille, je sais que cette nouvelle ne peut que te surprendre et même te troubler, mais... il faut que tu fasses au plus vite pour le retrouver, avant... que je ne rende mon dernier soupir.»



Competence au combat


    > Talent(s) : Issue de sang noble, Nalia a bénéficié d'un enseignement à l'art du combat très précis et très rigoureux. Ainsi, elle possède une aisance prononcée à la fois au combat rapproché comme au combat à distance. Toutefois, de toutes les armes dont elle connait les rudiments, les couteaux de lancer se révèlent être son point fort et sa méthode de prédilection.

    > Point(s) fort(s) : Nalia a la capacité d'être agile, rapide, et vive. Elle se déplace avec une certaine aisance et parvint à esquiver les coups de ses adversaires sans trop de difficulté. Elle peut frapper vite et de manière très précise, ce qui lui permet d'empêcher ses ennemis de parer ses attaques. De plus, son arme favorite restant les couteaux de lancer, elle arrive grâce à un sens de la discrétion très développée, à attaquer sans être vue et ainsi à ne rater que très rarement sa cible.

    > Point(s) faible(s) : Si son aisance au combat à distance reste indiscutable, Nalia possède néanmoins quelques faiblesses au combat au corps-à-corps. En effet, les armes contondantes telles que les marteaux ou les haches, qui nécessitent une certaine force physique, ne sont pas très adaptées à sa physionomie. Frêle et gracile, quoique habile et efficace au combat, Nalia ne possède pas une force suffisante pour supporter le poids d'armes trop lourdes.



IRL


    > Prénom/pseudo : Amy
    > Age réel : 16 ans, enfin, dans deux petits mois
    > Comment as tu connu le forum ? Par ma chère et tendre soeur dont je vous laisse le plaisir de découvrir vous-même l'identité
    > Comment trouves-tu le forum ? Et bien, cela fait une sacré paille que je n'ai pas fait de RP, même si j'ai longtemps été une acharnée des forums, j'ai lâché l'affaire il y a environ... une bonne dizaine de mois. Mais quand ma soeur m'a parlé du concept (un forum heroic fantasy), je n'ai pas pu contenir mon enthousiasme à l'idée de rejouer sur un de ces forums qui ont fait naître en moi la passion du RP Wink Je n'ai pas encore eu l'occasion de le parcourir en large et en travers, mais à première vue, il m'a l'air tout à fait correct et j'ai très hâte de commencer à jouer ! (:

    > Le code du forum, c'est quoi ?


Dernière édition par Nalia De Gath le Ven 15 Juil - 22:21, édité 10 fois
Mewen Dryas
avatar
Moi, maladroit? Nooon.. ♫


Messages : 87
Date de naissance : 15/07/1993
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 25
Age du personnage : 83 ans! (Bon, d'accord, j'en paraît 25.)
MessageSujet: Re: Nalia De Gath (100%) Ven 15 Juil - 15:42

Hey!
Bienvenue, et bonne chance pour terminer ta fiche. ^^
Dinath L.Krohzen
avatar


Messages : 71
Date de naissance : 05/06/1994
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 24
Age du personnage : 28
MessageSujet: Re: Nalia De Gath (100%) Ven 15 Juil - 16:20

( XD Julia)

bienvenue a toi jeune humaine =)
Nalia De Gath
avatar


Messages : 10
Date de naissance : 20/09/1995
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 23
Age du personnage : 19 ans
MessageSujet: Re: Nalia De Gath (100%) Ven 15 Juil - 16:39

Merci beaucoup (:
Samsara Moroy
avatar


Messages : 539
Date de naissance : 16/05/1993
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Age du personnage : 21 ans
MessageSujet: Re: Nalia De Gath (100%) Ven 15 Juil - 17:48

Bienvenue miss Smile

Dites donc, si cela continue, les humains vont finir par être en force.. Tss.. ça ne va pas tout ça Cool

Mais sinon, j'adore comment tu fais tes descriptions. Y a de jolies métaphores^^
Nalia De Gath
avatar


Messages : 10
Date de naissance : 20/09/1995
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 23
Age du personnage : 19 ans
MessageSujet: Re: Nalia De Gath (100%) Ven 15 Juil - 22:21

Merci Samsara ! (:
Voilà je pense avoir terminé ma fiche, j'espère que tout est en ordre !
Luss'ill Claire
avatar
La Voyageuse à Corne. ♪


Messages : 185
Date de naissance : 21/04/1992
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 26
Age du personnage : 21 ans.
MessageSujet: Re: Nalia De Gath (100%) Ven 15 Juil - 22:39

Fiche comme on les aime, je trouve cependant qu'il y a trop de détail, mais sois-disant 'trop', ce n'est pas si gênant, chacun à son style, j'aime le tien. : )

Les talents et point forts de ton personnage me laisse perplexe, je suis d'accord qu'un noble peut avoir de bonne connaissances 'militaire', mais une noble, j'voyais plus la noble fille diplomatique ... mais après tout, pourquoi pas? Ça sort des clichés de la noble qui fait un sourire derrière un éventail. ♪

Je suis impressionné de voir qu'une personne de '16' ans arrive à avoir ce vocabulaire et cette écriture. Peut-être que je vois trop généraliste vu ma vision que j'ai des jeunes de nos jours ... " Tu voi cke jv2 dir? "
Je t'exclu donc d'office de cet catégorie et je te place dans la catégorie ... *cherche un nom à l'improviste*

'Adolescente qu'on voudrait voir plus souvent - AOVVPS'! *Q*
( Innovant comme nom hein? ♥ )

Quoi qu'il en soit je finirais mon post en te souhaitant une bienvenue et que j'ai hâte de discuter et d'RP avec toi. ♪
Edonna
avatar
Je suis la loi !


Messages : 342
Date de naissance : 23/11/1991
Date d'inscription : 22/03/2011
Age : 27
MessageSujet: Re: Nalia De Gath (100%) Ven 15 Juil - 22:54

Ta fiche est... Wow... Comme dit Luss, c'est une fiche comme on les aime =D

Je te valide donc immédiatement ^^

J'espère que tu pourras très vite rp et t'amuser parmi nous !
Bonne continuation sur Edonna - La guerre des clans !

.........................................................................



Nalia De Gath
avatar


Messages : 10
Date de naissance : 20/09/1995
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 23
Age du personnage : 19 ans
MessageSujet: Re: Nalia De Gath (100%) Ven 15 Juil - 23:18

Oh c'est adorable ! <3 Merci beaucoup !

Luss, ton message m'a fait très plaisir, mais je pense que tu te trompes sur le compte des ados Wink Disons qu'il y a juste plusieurs catégories d'ados, et heureusement pour nous les gros kikoolol ne sont pas la majorité Wink Mais merci, ça fait toujours plaisir (:
J'ai hâte de faire un rp avec toi également un de ces jours !

Merci Edonna ! Very Happy
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nalia De Gath (100%)

Nalia De Gath (100%)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Edonna :: Le commencement :: Reliques :: Les Humains :: Fiches validées