Edonna
<div style="backgroundimage: url(https://redcdn.net/ihimizer/img6/2513/fontcadreconnection.png);">
Bienvenu sur Edonna cher invité !

Le forum est tout nouveau !
En effet, il a ouvert ses portes le 4 juin 2011
Nous somme à la recherche active de membres.

En résumé, Edonna - La guerre des clans s'est :
  • Un forum rpg fantastique heroïque proposant aux membres des intrigues pour avancer dans l'histoire.
  • Un bon niveau de RP : nous demandons 15 à 20 lignes minimum ! Ce forum n'est pas ouvert à tous, on y demande donc un très bon niveau de rp, mais aussi d'orthographe, d'expression et de compréhension écrite et du vocabulaire! Ce n'est pas un forum fait pour les débutants !
  • Les avatars doivent faire obligatoirement 200 x 400 et doivent être de type manga ou image de synthèse.
  • Nous demandons un âge minimum de 14 ans pour s’inscrire : et oui, car avant 14 ans, je ne vois pas quel est l’intérêt d’être sur internet !


Sur ce je vous laisse entrer sur le forum Edonna – La guerre des clans
et vous souhaite une bonne visite en espérant que vous vous y inscrirez !
</div>



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez|

un réveil un peu brutal [pv Leon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sophia Sylphidia
avatar
fille des vents


Messages : 23
Date d'inscription : 30/07/2011
Age du personnage : une vingtaine d'année
MessageSujet: un réveil un peu brutal [pv Leon] Dim 7 Aoû - 14:49

Deux mois après son réveil, Sophia quittait la capitale du royaume humain, où elle s’était rendue à la recherche d’information, les yeux rassemblant le plus grand nombre de personnes de tous les coins du royaume semblait être le meilleur endroit pour espérer trouver quelqu’un qui la reconnaisse… Elle avait encore ce maigre espoir au fond d’elle, a chaque fois qu’elle rassemblait un peu de monde dans les villes et villages avec sa musique. Cette fois encore, cet espoir avait été déçu, mais elle avait trouvé autre chose. Un mage avait été intéressé par sa flûte, et elle avait finit par lui conté son histoire. Elle repartait donc avec une destination… La vallée des mages. Il lui avait dit que la presque totalité des magiciens du royaume avaient été formé dans ce lieu, et de part l’originalité de son bâton, il y avait de grande chance d’y trouver quelques informations sur elle. Pour la première fois, elle voyageait avec un but précis, une sensation nouvelle, et réconfortante, même si la peur de voir ses espérances réduites une fois de plus à néant la hantait.



Plusieurs jours plus tard, dans la lumière du soleil couchant, la jeune humaine préparait son abri pour la nuit, au couvert d’un bosquet en bordure du chemin. Elle n’avait pas anticipé un si long chemin pour rejoindre la ville suivante, mais ses journées passées sur les routes lui avaient au moins appris à se débrouiller même au milieu de nulle part, transportant avec elle une longue toile qu’elle entreprit d’accrocher à un arbre, formant un toit de fortune pouvant la protéger des intempéries, se préparant ainsi à passer une nuit, certes moins confortable, mais plus économique que dans une auberge.



Elle fut réveillée par de violentes bourrasques, émergeant rapidement de son sommeil et se relevant à moitié pour voir ce qu’il se passait, retenant son « toit » de peur qu’il ne s’envole. Finalement, le vent se calma après un bruit sec pas très loin derrière elle. Rangeant rapidement et en silence ses affaires, elle entreprit d’observer la situation tout en restant au couvert des arbres.

Un peu plus loin se trouvait un homme, mais elle ne prit pas le temps de l’observer plus que ça, portant son regard sur la masse noir derrière lui, bien plus intrigante, la contemplant avec un mélange de curiosité, d’admiration, et de crainte. C’était la première fois qu’elle voyait un dragon, et nul doute qu’il était à l’origine des bourrasques de vent qui l’avait réveillé. Elle resta ainsi à les regarder, n’osant pas se montrer, mais finissant inévitablement par attirer l’attention du dragon, puis du dragonnier, forçant Sophia a réfléchir a toute vitesse. Fuir ? Au milieu de nulle part, et avec un dragon à sa poursuite, elle aurait peu de chance. Rester caché n’était pas non plus une solution très valable maintenant. Elle jeta un nouveau coup d’œil à l’étrange duo qui, maintenant, semblait se disputer… Ils n’étaient pas forcément belliqueux… Ajustant sa cape sur sa tête, s’assurant que sa flûte était bien présente dans son dos, sous sa cape, attachée de façon a être à la fois bien stable et facile à prendre en main, elle sortit de son abri sylvestre pour se diriger lentement vers eux, laissant ses mains bien visible tout en les approchant, faisant de son mieux pour ne pas trop fixer la créature qui, en cet instant, la fascinait tant.

- Humm, euh …

Elle s’arrêta à quelques pas d’eux, hésitant un moment avant de brièvement s’incliner en signe de salut.

- Bonjour.

Elle ne trouvait rien de mieux à dire, son regard oscillant entre les deux membres du duo, plutôt intimidée par le dragon, n’osant pas s’approcher plus. Quand au compagnon du dragon… Lui, ne semblait pas être dans une forme exemplaire, ses vêtements témoignant d’une journée peut être un tout petit peu trop arrosé.
Leon Hilldrendr
avatar
Ravissante tête à claques


Messages : 48
Date de naissance : 15/10/1992
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 26
Age du personnage : 24 ans
MessageSujet: Re: un réveil un peu brutal [pv Leon] Jeu 11 Aoû - 18:16

    La nuit avait assez mal commencé pour Leon. Lorsqu'au crépuscule il avait remplit sa mission en remettant à un comptoir commerciale quelque lettre inintéressante à propos d'affaires qui ne le concernaient pas, il avait entreprit de fêter ça en visitant tous les bars de la petite ville dans laquelle il était. Une ravissante petite cité aux murs immenses, un peu perdue en lisière de la forêt. Les gardes en charge de sa protection n'étaient pas des gens désagréables – surtout après avoir fait la rencontre d'un dragon de 4 mètres de haut – quant à sa bière était tout à fait acceptable pour se mettre en bouche. En revanche son eau de vie était d'une telle qualité que Leon n'avait pu résister à l'envie d'en vider quelques bouteilles. La triste situation qu'il en résultait, était une gueule de bois abominable et d'un trou noir dans la mémoire pour notre adorable dragonnier. Pour le moment, après avoir rendu l'intégralité de son estomac en l'étalant sur ses vêtements et les écailles de Shun Rei, Leon comatait tranquillement. La bouche grande ouverte, il vit à travers les brumes du songe, l'aube poindre à l'horizon. Déjà, son dragon amorçait une descente lente et progressive pour ne pas brusquer le fragile équilibre des intestins de Leon.

    Ce dernier était tout à fait réveillé lorsque sa monture se posa plus ou moins délicatement dans une petite clairière. Ses ailes de la serpentine créature brisa quelques branches sur son passage, fit voler des centaines de feuilles mortes qui retombèrent en un torrent grisâtre sur le sol. Leon en reçut deux ou trois dans les cheveux. Ce dernier se laissa pensivement tomber en glissant sur les flans lisses de sa dragonne. Il flatta son encolure avec affection, comme un cavalier l'aurait fait pour un cheval fidèle, sans aucune crainte, sans penser que d'un coup de dents elle pourrait le scinder en deux. AA vrai dire, les dragons ne l'avaient jamais effrayés, pas même ceux qui lui étaient hostiles, qui appartenaient à d'autres dragonniers ou ceux qui étaient plus imposants que Shun Rei. C'était plutôt inexplicable, peut-être inconscient de sa part. Ou tout simplement son côté « fleur bleue ».

    Leon se détourna de son monstre écailleux, et tous deux entreprirent sur l'heure de se nettoyer. Shun Rei se dirigea d'un pas lourd et maladroit vers la petite rivière qui coulait le long de la clairière pour s'y immerger. Quant à lui, il retira sa redingote pourpre et la jeta à terre. Alors qu'il passait sa chemise d'un blanc douteux par dessus sa tête, une voix retentit non loin. Un raclement de gorge suffisamment sonore pour que Leon discerne la voix d'une fille sous ce borborygme buccal. Il dégagea prestement sa tête ébouriffée de l'étoffe pour savoir qui osait interrompre sa tentative de bain mensuel.

    « Bonjour »

    C'était une silhouette qui les observait à bonne distance. Sa capuche laissa voir quelques mèches châtains et une frimousse assez juvénile. Derrière elle gisait un tas de tissu et de branchages que Leon supposa être son abris, probablement détruit à l'atterrissage de Shun Rei. La dragonne d'ailleurs avait interrompu sa baignade de son côté pour diriger sa grosse tête noire vers la nouvelle arrivante. A vrai dire, elle était désagréablement surprise de voir cette femelle débarquer alors que tous deux étaient sur le point de se débarrasser des dernières traces de la beuverie de la veille. Sa dignité était plus que bafouée : passe encore que Leon ait le mal de l'air à 2.5g dans le sang, mais qu'on la voit dans cet état blessait son orgueil de monstre. Dardant ses yeux argentée sur cette gamine qui malheureusement était trop loin pour qu'elle puisse la croquer, Shun Rei poussa un grognement profond.

    Leon sursauta et se tourna vers sa dragonne avec stupeur. Etait-ce elle qui venait de faire ce détestable bruit ? Il l'entendait rarement s'exprimer de cette façon, même lorsqu'ils ne battaient ensemble ou lorsque Leon était poursuivi par une trentaine de type armés. D'ordinaire, elle mugissait, chantait, telle une sirène quelque arpège fantastique et sonore. De plus cette mauvaise humeur ne lui était guère coutumière, c'était plutôt une dragonne patiente et indolente.

    « Calme toi Shun, c'est pas toi qu'on voit nue. »

    Lança Leon, dont la bouche était encore pâteuse et sa langue collante contre le palais. Il se tourna ensuite vers la jeune fille, en passant sur sa barbe de trois jours ses doigts fins.

    « Je suis désolé. Elle n'a pas dormi depuis presque deux jours. » Tenta-t-il d'expliquer en avisant la jeune fille.

    Cette fille ne semblait même pas savoir utiliser de la magie ni tenir une arme, alors pourquoi se méfier ? Leon défit la boucle de son baudrier et le laisser tomber à terre.
Sophia Sylphidia
avatar
fille des vents


Messages : 23
Date d'inscription : 30/07/2011
Age du personnage : une vingtaine d'année
MessageSujet: Re: un réveil un peu brutal [pv Leon] Ven 12 Aoû - 19:14

Sophia passa rapidement en revue le jeune homme du regard, évitant malgré tout de l'observer de trop, de peur de le gêner au vue de la situation. Son intérêt se portait principalement sur la dragonne qui, a l'entendre grogner, ne devait pas forcément apprécier. Ignorant à moitié les paroles du dragonnier, elle fit un pas vers la créature, prenant soin de rester hors d'atteinte immédiate, avant de s'accroupir. Une façon de montrer qu'elle n'avait aucune mauvaise intention.

- Tu te méfie pour protéger ton maître, où c'est tout simplement ma présence qui te dérange ?

Elle gardait un sourire naturel sur ses lèvres tout en faisant face à la dragonne, se surprenant elle même de ne pas vraiment avoir peur malgré ses grognements visiblement peu amicaux. Elle l'observa encore un moment, ce qui n'était pas forcément pour lui plaire, remarquant finalement quelques « tâches » sur ses écailles. Sa première réaction fût de tendre la main, se ravissant a mi-chemin... Ne pas avoir peur, et être inconsciente du danger restaient deux choses bien différentes, et son amnésie ne l'empêchait pas d'évaluer la situation, bien que quelques points flous subsistent dans cette « logique ».

-Désolé, je n'avais pas remarqué...

Elle inclina rapidement la tête envers le dragon, avant de retourner son attention vers son compagnon qui semblait d'humeur à se laver, chose qui ne lui ferait probablement pas de mal, avec une pudeur qui l'obligeât à détourner aussitôt le regard, se retrouvant cette fois à regarder les buissons du coté opposé de la rivière avec la mauvaise impression d'être en trop... Pas qu'elle l'avait vraiment choisi.

-Je... crois que je ferrais mieux de vous laisser seul pour le moment.

Elle joignit le geste à la parole, se relevant pour retourner un peu plus loin, vers où elle avait passé la nuit, se plaçant a l'abri d'un arbre avant de poser ses affaires. A les regarder, d'un peu plus loin, l'envie de se baigner se fit une petite place dans ses pensées, mais cela restait hors de question, du moins tant qu'elle serait pas un peu plus … seule. A la place, elle entreprit de rapidement consommer une partie des rations qu'elle avait prévu pour le voyage, principalement des aliments séchés, laissant son esprit vagabonder. Repensant finalement aux paroles de jeunes hommes, comme quoi « elle » n’avait pas dormi depuis deux jours, elle se permit de penser que son énervement en découlait aussi, au moins en partie. S’installant plus confortablement, elle attrapa sa flûte, la portant tranquillement a ses lèvres, entamant une calme mélodie. Se joignant à ses notes, le vent se leva, calme, soufflant en direction du duo, leurs portant les notes qu’elle jouait. Ce n’était pas beaucoup, mais aussi la forme de magie qu’elle préférait, insufflant à la brise, en plus d’une douce musique, des vertus reposante. Ils ressentiraient probablement la faible magie présente dans ce vent, mais elle n’avait aucune malice, bien loin de là. Tout ce qu’elle espérait, c’est pouvoir discuter un peu avec le dragonnier… et observer d’un peu plus près la dragonne sans se faire grogner.
Leon Hilldrendr
avatar
Ravissante tête à claques


Messages : 48
Date de naissance : 15/10/1992
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 26
Age du personnage : 24 ans
MessageSujet: Re: un réveil un peu brutal [pv Leon] Lun 29 Aoû - 11:24

[HRP: Désolée, mes vacances furent un peu mouvementées!]


    Tu te méfie pour protéger ton maître, où c'est tout simplement ma présence qui te dérange ?

    Leon adressa un regard surpris à cette gamine encapuchonnée. Pensant-t-elle vraiment que Shun Rei allait ouvrir sa gueule garnie de crocs et lui raconter sa vie ? A moins qu'elle ne fasse partie de ces stupides personnes qui s'adressent en termes courtois aux animaux en espérant qu'ils les comprennent ? Depuis le temps qu'il était dragonnier, Leon savait que hormis sa propre monture, aucun de ces gros bestiaux n'avaient un cerveau suffisamment grand pour comprendre le langage compliqué des hommes. Idem pour les autres animaux... si les Bestiaires parlaient si peu, c'est qu'il y avait une raison. CQFD

    Suite à ses paroles, la jeune fille s'approcha de Shun Rei sous le regard de plus en plus halluciné de Leon. Il empêchait sa dragonne de la dévorer vivante, et voilà qu'elle venait s'accroupir devant elle. De qui se moquait-elle ? Ou était-elle simple d'esprit ? Aux yeux du brigand, aucun être vivant censé n'oserait chatouiller les narines d'un prédateur de 5 mètres de haut...

    -Désolé, je n'avais pas remarqué...

    Heureusement que son regard couvait Shun Rei, car s'il c'était agit de sa demi nudité, Leon aurait été un peu vexé... N'était-il pas séduisant avec ses cheveux en batailles et ses pectoraux saillants ? Certes, il y avait bien quelques balafres infectées mais tout de même, c'était un bel homme.

    -Je... crois que je ferrais mieux de vous laisser seul pour le moment.

    Leon approuva en silence. Derrière lui, Shun Rei se déplaça lentement vers le court d'eau sans plus adresser un regard à cette petite humaine. Les flots recouvrirent son corps écailleux, et bientôt elle disparut à la vue de son maître qui avait à peine fini de se déshabiller. Même si Leon ne partageait pas sa vision de "pudeur" avec la majorité des hommes et des femmes, il attendit tout de même que la blondinette se retire pour plonger à son tour dans le ruisseau. Certes cela l'aurait fait définitivement fuir mais il restait en lui, malgré une nuit agitée, une once de galanterie.

    Le contact avec l'onde glacée fut quelque peu douloureux mais eut le mérite de le réveiller complètement. De son côté, Shun Rei était déjà remontée se sécher au soleil, étendant ses ailes de toute leur envergure. Le noir mate de ses écailles parsemés par les perles d'eaux, brillait de milles feux. Sa gueule effilée s'enfonça dans l'herbe tendre, sa respiration calme gonflait son ventre à rythme régulier. Les griffes de ses pattes caressaient le sol, comme l'aurait fait un chat, mais les sillons qu'elles y laissèrent auraient pu servir à planter quelque arbre. L'immense animal, sous cette allure apparemment calme, ne pouvait s'empêcher de garder un oeil sur la blondinette. Ses pupilles d'argent fouillaient les alentours, cherchant la provenance de l'apaisante mélopée; elles se braquèrent soudain sur son maître qui se hissait sur la rive de la rivière. Sans se lever, la dragonne repoussa Leon du bout de sa queue, lequel tomba à la renverse en poussant une exclamation étouffée. Mais en plus de se retrouver les fesses dans le sable de la berge, il reçut en pleine tête les vêtements qu'il avait « oublié » de nettoyer. Mais cette malheureus omission n'était pas du goût Shun Rei qui subissait sur son dos le puant damoiseau. Sur ce, elle reporta son attention sur la musicienne, préférant ignorer le répertoire d'insultes que récitait avec verve et énergie le dragonnier.

    Enfilant une chemise imbibée d'eau mais désormais d'une certaine propreté, Leon rinça sommairement le reste de sa panoplie de voleur avant de l'étendre sur l'herbe, au soleil. S'il n'y avait pas eu l'arrivée de cette donzelle, il n'aurait eu aucun complexe pour s'allonger à son tour à côté de sa dragonne en tenue d'Adam mais c'était peut-être inconvenant vis à vis d'une personne aussi jeune. Tout à ces considérations sociologiques, le jeune homme sortit furtivement de l'eau et passa un pantalon de toile tiré de son sac, posé sur le dos de la dragonne. Voilà, maintenant habillé d'une chemise gorgée d'eau et d'une culotte qui ne tarderait pas à l'être aussi, il perçut enfin la mélodie de la demoiselle. Un air de flûte qu'il ne connaissait pas, son répertoire musical s'arrêtant aux chansons paillardes.

    -Que jouez vous ?

    Demanda Leon a la cantonade, ne sachant pour où était partie la blondinette.
Sophia Sylphidia
avatar
fille des vents


Messages : 23
Date d'inscription : 30/07/2011
Age du personnage : une vingtaine d'année
MessageSujet: Re: un réveil un peu brutal [pv Leon] Jeu 1 Sep - 0:44

Installée confortablement au pied d'un arbre, profitant autant de la fraicheur du matin que des premiers rayons du soleil levant, Sophia continuait paisiblement a jouer de la flûte, variant légèrement les rythmes, mais gardant le même thème reposant a chaque fois, son esprit vide de pensées, se laissant simplement portée par ses propres mélodies. Elle reprit néanmoins un peu contact avec la réalité, sans pour autant s'arrêter de jouer, en entendant le dragonnier s'adresser à elle, mettant malgré tout un certain temps avant de comprendre clairement sa question. Elle continua un instant, le temps de finir sa mélodie, avant de finalement déposer sa flûte contre ses jambes, soupirant légèrement. N'ayant pas forcément envie de trop hausser la voix, elle quitta son petit abris pour se rapprocher du duo qui séchait tranquillement au soleil.

- Je ne sait pas vraiment ce que je joue, les mélodies me vienne de façon, dissons, naturelle, à chaque fois que j'ai envie de jouer, au grès de mon humeur et selon mon auditoire du moment.

Tout en restant a une petite distance d'eux, elle s'assit à son tour dans l'herbe, observant la dragonne, qui semblait rester méfiante envers elle, plus que son compère, préférant poser une question a son tour pour éviter que le sujet de reste sur ce thème.

- Vous voyager beaucoup, vous et votre compagnon ?

Il était pas clair si la question était adressé au dragonnier ou à sa dragonne, mais elle était pas idiote au point d'attendre une réponse de la part de cette dernière. Dans tout les cas, elle était curieuse, connaissant finalement peu de chose sur ce monde, espérant qu'il saurait lui raconter quelques histoires sur les autres royaumes, s'il le voulait bien, devançant finalement sa réponse par une nouvelle question.

- Si ça ne vous dérange pas, j'aimerais que vous me racontiez un peu ce que vous avez eu la chance de voir, je... J'ai jamais vraiment eu l'occasion de voyager auparavant, mais je suis curieuse de savoir à quoi ressemble les terres en dehors de ce royaume.

En soit, elle ne mentait pas vraiment, elle ne savait aucunement ce qu'elle avait pu faire avant de se réveiller, il y a deux mois. Avait elle passé plusieurs années sur les routes ? Ou s'était elle simplement égarée lors d'un simple déplacement entre deux villes ? Avait elle simplement vécu de cette façon auparavant ? Des questions dont elle n'avait pas la réponse et qu'elle préférait éviter, les rejetant dans un coin de son esprit, préférant se concentrer sur un avenir incertain, plutôt que fouiller en vain en passé obscur. Non pas qu'elle abandonnait l'idée de retrouver ses souvenirs, mais elle s'était simplement résolu à laisser cela au destin. Elle suivrait son chemin et les potentielles pistes vers sa mémoire, observant un maximum le monde l'entourant, jusqu'à ce qu'un évènement parvienne enfin a lever, ne serais-ce qu'un peu, le voile couvrant ses souvenirs. Elle préférait penser de cette façon, plutôt que se morfondre, pouvant ainsi profiter, au moins un minimum, de chaque jours passant.
Leon Hilldrendr
avatar
Ravissante tête à claques


Messages : 48
Date de naissance : 15/10/1992
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 26
Age du personnage : 24 ans
MessageSujet: Re: un réveil un peu brutal [pv Leon] Sam 3 Sep - 20:10

    On ne lui répondit pas tout de suite. Pourtant n'avait-il pas été aimable de s'intéresser ainsi à la mélodie de cette intruse ? Visiblement non car il fut à cette dernière fort pénible de lever ses fesses de son tronc d'arbre. Agacé par cette mauvaise volonté sophistiqué, Leon jeta un regard éloquent à Shun Rei. La dragonne abattit sa large paupière en signe d'assentiment et reporta son attention sur la petite silhouette qui s'extirpait avec lenteur du bosquet. Comme si cela lui donnait toute les peines du monde, elle s'approchait avec moult effort, un mouvement après l'autre, comme si elle avait du mal à rester éveillée ou à tenir debout.

    Je ne sais pas vraiment ce que je joue, les mélodies me viennent de façon, disons, naturellement, à chaque fois que j'ai envie de jouer, au grès de mon humeur et selon mon auditoire du moment

    La blondinette prit un air vaporeux et rêveur qui fit rire sous cape Leon. Ses jolis cheveux blonds qui s'échappaient de sa cape, sa peau blafarde et cette flûte qu'elle maniait avec délicatesse, tous ces petits détails faisaient d'elle une femme sans saveur que le dragonnier considérait comme une petite fille capricieuse. Ce qu'il aimait c'était les formes généreuses, les regards audacieux, la voix raque et passionnées des vraies femme. Ces gamines maniérées l'ennuyaient. D'ailleurs, la donzelle se laissa tomber avec une élégance très artificielle sur le sol. Elle s'assit face à eux, un peu plus long que naguère - sans doute le climat électrique l'atteignait imperceptiblement.

    Vous voyager beaucoup, vous et votre compagnon ?

    Demanda-t-elle naïvement au dragon, à moins qu'elle ne sache pas s'exprimer correctement ? Leon décida de laisse tomber et finit par hausser les épaules. Si elle tenait tant que ça à paraitre stupide, il n'allait pas l'en empêcher. Grand Seigneur, il laissa le silence s'installer et le soin à Shun Rei de répondre. Laquelle adressa un regard argenté à son cavalier, et abattit de nouveau son regard sur la petite face de cette humaine. De son côté, le dragonnier fouillait dans son sac depuis déjà quelques secondes à la recherche nourriture. Lorsqu'il finit par renoncer à trouver quelques chose de comestible, il tira de la besace une sorte de pain de campagne dont la douteuse couleur laissait présager d'un âge canonique.

    - Si ça ne vous dérange pas, j'aimerais que vous me racontiez un peu ce que vous avez eu la chance de voir, je... J'ai jamais vraiment eu l'occasion de voyager auparavant, mais je suis curieuse de savoir à quoi ressemble les terres en dehors de ce royaume.

    Cette fois il eut pitié d'elle. Après tout, elle disait qu'elle n'avait pas l'habitude de voyager... C'était sans doute une fermière, mariée à un homme déjà vieux à douze ans, et qui s'était récemment échappée. Car d'après sa tenue, Leon imaginait mal qu'il put en être autrement. Elle paraissait pauvre et absolument désarmée, ce ne pouvait donc être ni une princesse en fuite ni une guerrière de quelque patelin obscur. Il pouvait bien compatir un peu. Convaincu désormais sinon de sa stupidité chronique mais de sa candide ignorance, il répliqua avec un sourire goguenard. Cette ravissante idiote, car sous ses faux airs d'elfe vagabond, Leon décelait une absence désespérante de cerveau, lui adressait pourtant un regard plein d'espoir. Pourtant, elle le lassait de plus en plus.

    "Le monde est grand, dangereux, et vous feriez mieux de rentrer auprès de votre bouseux de mari avant de vous faire dévorer par le premier renard venu."
Sophia Sylphidia
avatar
fille des vents


Messages : 23
Date d'inscription : 30/07/2011
Age du personnage : une vingtaine d'année
MessageSujet: Re: un réveil un peu brutal [pv Leon] Lun 12 Sep - 21:03


"Le monde est grand, dangereux, et vous feriez mieux de rentrer auprès de votre bouseux de mari avant de vous faire dévorer par le premier renard venu."

Si le regard du dragonnier laissait exprimer une certaine pitié, sa voix portait des sons plus proches de la lassitude et d'une certaine mesquinerie des plus déplaisante. Ce n'était pas la première fois qu'on la jugeait sur les apparences, cela semblant être une caractéristique très répandus chez les humais, et les dragonnier aussi, du coup. Mais le jugement était rarement porté aussi loin, ou au moins, pas évoqué à haute voix.

-Si j'avais un endroit où rentrer, ça m'éviterais quelques mauvaises rencontre, et ce ne serais pas si mal que ça. En attendant, je continue de chercher.

Son intonation trahissait une pointe d'agacement quelque peu justifié, se relevant rapidement tout en reprenant sa flûte en main.

-Et ce n'est pas un simple renard qui m'inquièteras, pas plus qu'un vaurien aux faux air de gentilhomme.

Pour le coup, c'est elle qui se laissait aller à un jugement peut être hâtif , mais pas forcément faux, sur le dragonnier, n'attendant pas de réponse pour porter son instruments à ses lèvres pour une simple note, tout juste audible, qu'elle fit persister encore et encore, le sort ne tardant pas à faire l'effet escompté, alors que le manque d'oxygène dans l'environnant direct du dragonnier ne manqua pas de lui retirer son petit sourire pour une expression plus de confusion au fait d'avoir le plus grand mal du monde à respirer correctement.
Elle arrêta sa note alors qu'il se remettait dans une position assise, la respiration saccadé.

-Je pense être capable de me défendre seule contre quelques renards ou autres animaux, aussi bien que face à un vaurien, si besoin est. En tout cas, éviter de trop juger par les apparences, ça risque de vous jouer des tours.

Elle s'était doucement reculé pour parer à une potentielle réaction agressive de la part de la dragonne, par précaution. Laissant sa flûte quitter ses lèvres, mais la gardant en main, elle observait ses réactions, espérant avoir au moins réussi à effacer quelques préjugé à son sujet de l'esprit du dragonnier.

-Maintenant, seriez vous disposé à partager gentiment quelques information avec une simple troubadour, en échange des mélodies qu'elle vous a offerte un peu plus tôt ?

Cette fois, son intonation laissait plus place à un certain amusement, affichant un petit sourire sur ses lèvres. Elle ne désespérait pas de pouvoir obtenir de sa part ne serais-ce que quelques brides d'informations qui sauraient lui être utile. Sinon, il serais temps de reprendre la route et réussir à joindre la prochaine ville avant la fin de cette journée.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: un réveil un peu brutal [pv Leon]

un réveil un peu brutal [pv Leon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Edonna :: La guerre des Clans RPG :: Royaume des Humains :: Les petites villes