Edonna
<div style="backgroundimage: url(http://img6.imageshack.us/img6/2513/fontcadreconnection.png);">
Bienvenu sur Edonna cher invité !

Le forum est tout nouveau !
En effet, il a ouvert ses portes le 4 juin 2011
Nous somme à la recherche active de membres.

En résumé, Edonna - La guerre des clans s'est :
  • Un forum rpg fantastique heroïque proposant aux membres des intrigues pour avancer dans l'histoire.
  • Un bon niveau de RP : nous demandons 15 à 20 lignes minimum ! Ce forum n'est pas ouvert à tous, on y demande donc un très bon niveau de rp, mais aussi d'orthographe, d'expression et de compréhension écrite et du vocabulaire! Ce n'est pas un forum fait pour les débutants !
  • Les avatars doivent faire obligatoirement 200 x 400 et doivent être de type manga ou image de synthèse.
  • Nous demandons un âge minimum de 14 ans pour s’inscrire : et oui, car avant 14 ans, je ne vois pas quel est l’intérêt d’être sur internet !


Sur ce je vous laisse entrer sur le forum Edonna – La guerre des clans
et vous souhaite une bonne visite en espérant que vous vous y inscrirez !
</div>



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez|

Histoire de faire faux bon, une fuite organisée [PV Samsara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Anubela Wan
avatar


Messages : 44
Date de naissance : 11/09/1989
Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 28
Age du personnage : 22 ans~
MessageSujet: Histoire de faire faux bon, une fuite organisée [PV Samsara] Jeu 25 Aoû - 16:18


    La journée touchait à sa fin et le soleil déclinait rapidement. Une explosion de couleur allant du rouge le plus profond au rose le plus vif venait se perdre sur la toile blanche de notre carriole, et, accessoirement, dans le ciel, trop haut pour susciter mon attention. Gründ, ayant finit par me peser, été déposée avec soin dedans depuis déjà un bon moment. Je m'étirais longuement. Nous avions enfin finit de ranger et nous devions alors nous diriger vers l'auberge la plus proche pour y passer la nuit. J'avais su je ne sais comment (je gage que la bourse pleine donné par l'étranger y fut pour quelque chose) qu'une autre journée ici nous serait tout aussi lucrative que la première.

    Mes trois compères nains avaient acquiescé, sans pour autant cacher leur suspicion. Qui était l'homme à cape qui m'avait accaparé une bonne partie de la journée? Je ne leur avais rien dis, et ça en su du reste avait grossi leurs doutes. Peu m'importait. J'étais du genre têtue, et je ne voulais pas qu'ils m'empêchent de partir, car ils ruineraient alors mes plans, et ça, je ne leur pardonnerais pas, pas plus que Gründ. Je les amenais à l'auberge et je pris une douche bien mérité. Je nattais mes cheveux, et ne les remontaient pas en chignon comme à l'habitude. Ils étaient encore humide et ça faisait du bien. C'était un petit plaisir, de sentir l'eau qui goutait sur mes bras et ma nuque. Une jupe. J'avais eu trop chaud cette journée. Tellement, tellement chaud.

    Je descendais pour manger avec eux. Et je leur proposais par la suite d'aller visiter la cité portuaire, j'arguais qu'elle était aussi un bon point de vente. Ils ne sentaient pas le coup venir. Je comptais m'enfuir dans l'endroit, d'où il y avait toujours foule. Il me serait facile de me cacher. Pour une fois qu'en plus la taille m'aiderait. Un petit bout était facile à cacher, non? Il fallait que ça fonctionne, il le fallait. Pour Aknir!

    Un frisson me parcourt alors que la pitance prend faim. La biere aidant, c'est facilement que je leur parle de mon "projet".

    - Mes chers amis, j'ai appris que non loin, les produits des forges faisaient défaut et de fait était plus que rechercher. C'est mon ami la bourse qui me l'a dit!


    C'est ainsi que j'avais nommé Tinyndel Séregon. Non que ce soit un insulte ou autre, juste que je leur avais dis que non, malgré le temps passé à parler de mon travail, il ne s'était pas présenté, et que oui, je trouvais cela ma fois fort malpoli. Je faisais mine de boire, et bien qu cela me faisait drôlement envie, je me retiens. Je n'étais décidément pas une naine normale! Mais pour elle, j'étais capable de tout, même de me raser la barbe si enfin elle se mettait à pousser! Lorsque nous sortons de l'auberge, c'est sans esclandre. Un miracle pour des nains bien imbibés. Ils ne marchaient pas fort droit, et chanter des chansons grivoises. Ils n'avaient pas remarqué que j'avais pris ma besace et m'étais armée de Gründ. Ils ne remarquaient plus grand chose à vrai dire. Mais ils me tenaient par l bras. J'étais avec eux et je chantais, tachais de marcher comme eux. Pas facile quand on avait autre chose en tête.

    Enfin, nous arrivâmes en vu de la cité portuaire. C'était impressionnant, et pour nous trois, inquiétant. Oui, citée portuaire, port, eau. Beaucoup d'eau. Les nains ne savent pas nager. Beaucoup de gens. Et ça sentait le conflit. Voila où je voulais en venir. Un large sourire s'étale alors sur mon visage, rouge. Pas de l'alcool, mais par la chaleur que dégage les deux qui sont de chaque côtés de moi! Le premier nains lâche, amusé de ce sourire dont il confond la provenance.

    - Regardez les gars! La voila enfin qu'il sourit! Elle se déride la jeune!
    - Ca fait plaisir à voir! Vas-y, lâche toi la belle sans barbe, sans barbe sans barbe ça chatouille moins quand...
    - Foncez jeune dame! Foncez chez vos hommes! Ils vous attendent et ça ne chatouille pas quand...


    Je soupire, rouge aux joues, mais là, on sait pourquoi. Et voila que troisième me marche sur le pied. Et accessoirement, sur les pieds d'un passant. Ce dernier se retourne, avec un regard, on s'en doute, peu amène

    - Et le nain! Regardez où vous posez les pieds!
    - Le nain, à qui est-ce que vous parlez l'humain?!
    - Je pense que c'est à toi mon cher! Ajoute le second, toujours souriant, l'alcool rend bon ami parfois.
    - Viens tâter de mon poing! (Mais pas tout le temps...)


    Une bagarre, ça s’enclenche si vite. Et un poing valse, effectivement. Un second suit. Un pied, mais pas d'arme. Je n'avais que la mienne mais elle restait fixée à mon dos alors que je tentais de me reculer de la bagarre. En vain. Il y avait toujours quelqu'un pour m'y ramener, un bras qui me tire, un coude que j'évite. Je tombe à terre, me relève. Me retire, un de mes amis me ramène par le bras pour me prendre à partie. Un nain tape et s'explique après. Je donne aussi des coudes, pour sortir. Encore et toujours. Je vais m'en sortir, je le sens.



Samsara Moroy
avatar


Messages : 539
Date de naissance : 16/05/1993
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 24
Age du personnage : 21 ans
MessageSujet: Re: Histoire de faire faux bon, une fuite organisée [PV Samsara] Sam 27 Aoû - 0:20

Les embruns de l’eau maritime, la bonne odeur du sel, Samsara respirait tout ça à plein poumon sur les quais. Elle était assise là au bord de l’eau, sur un ponton, depuis une bonne heure maintenant. Et Alcarin était couché derrière elle, semblant dormir mais écoutant tout avec la plus parfaite des attentions. Les passants tournaient vers lui un regard curieux, certains s’attardaient puis reprenaient leur route, certainement lorsqu’ils se rendaient compte que c’était assez impoli. Les dragonniers et leur dragon n’étaient pas si rares mais.. en voir devait toujours être assez impressionnant. Et de toute manière, cela ne dérangeait pas Samsara qui avait pris l’habitude maintenant. Ou juste, heureusement qu’Alcarin n’était pas nerveux.. Sinon, ça n’aurait pas été joli à voir. Ah non. Surtout aujourd’hui. Les deux compères s’étaient baladés dans le grand marché du port aujourd’hui – notamment réputé pour ses impressionnants produits marins dont Al’ était friand – mais qu’est-ce qu’il y avait du monde. Incroyable. Pour circuler, Al’ avait eu un mal fou. En effet, marchant à même le sol, ses ailes trop longues repliés contre lui et avec tous les passants, ils n’avaient pas arrêté de se faire bousculer, piétiner et autre. Dans un lieu où il y avait autant de foule.. les gens n’avaient plus le moins monde peur d’un dragon. D’autant plus qu’elle en avait aperçu deux autres au marché. Oui.. les gens du royaume des humains avaient pris l’habitude des dragons et ne leur montraient plus le moindre respect. Par chance, les quais du port étaient bien plus déserts ! Et cela faisait du bien.

Basculant son torse en arrière, ses mains en appuis sur le sol, Samsara prit une grande goulée d’air à paupières closes. S’enivrant une dernière fois de cet univers marin, la jeune femme finit par agilement se relever. Dans un mouvement dansant, elle se retourna vers son dragon et lui sourit. Levant les bras au ciel, elle s’étira et jeta un coup d’œil vers le soleil déclinant. Le soir approchait. Où allaient-ils dormir ce soir ? A l’auberge ? Non. Elle reviendrait certainement sur le port quand la nuit tomberait, histoire de profiter encore de l’air maritime étant donné qu’ils étaient venus à la Cité Portuaire exprès pour ça. Samsara adorait la mer. C’était une des choses qui lui avaient le plus manqué lors de son long séjour au royaume des nains. Et là brusquement, alors qu’ils étaient de retour au royaume des humains, cela lui avait pris de faire un petit détour vers la mer. Mais ils auraient tout le temps d’en profiter. Pour l’instant…

-Allons voir si on peut au moins déguster un bon repas, déclara-t-elle tout sourire, en entraînant son dragon derrière elle. Ne t’en fais pas. Cette fois, je te trouve un truc aussi.

Sa fin de phrase appuyée par un sourire amusant et un peu moqueur, Samsara entreprit donc de quitter les quais pour pénétrer un peu plus en profondeur dans la Cité Portuaire. C’était un endroit qui grouillait d’activité jusqu’à très tard, et en raison de sa façade ouverte, on y trouvait des choses et des espèces très diversifiés. Quoique… c’était quand même rare d’y voir se promener des bestiaires ou des elfes au grand jour tranquillement. Ils n’étaient pas forcément aimé par ici.. Les nains, ça allait encore. D’ailleurs en parlant de nain, les oreilles de la jeune femme furent attirées par des bruits et des paroles à l’intonation très familière. Des nains un peu trop fêtard sans aucun doute.

Ils avaient marché bien plus que je ne l’avais imaginé dans ce laps de temps et était-on désormais du côté de la grande entrée de la Cité. Une petite esclandre semblait avoir éclaté avec des nains. Trop curieuse de savoir ce qu’il en était entièrement, Samsara et son dragon s’approchèrent un peu plus pour constater qu’ils s’agissaient bien de nains, et d’une naine en plus. Soupirant, entre exaspération et amusement, c’est un sourire chaleureux et sincère qui couvrait les lèvres de la jeune femme lorsqu’elle redressa sa tête. Ah les nains.. Quelle éternité de bonne humeur. Au moins, eux, ils savaient faire la fête. Elle adorait cette race décidément.. Cependant, ils étaient en train de déclencher une belle petite bagarre là. Entre nain, ce n’était souvent pas trop grave, mais des humains, c’était bien plus rancunier. Ces derniers avaient formé un petit cercle autour de la bagarre et s’esclaffaient comme des… des… oies. Aussi peut-être fallait-il calmer un peu le tout ? Avant que ça ne dégénère plus.

-Vous savez, je suis sûre qu’on peut trouver une solution autrement, affirma Samsara d’un ton tout à fait innocent, les yeux rieurs et une main en avant en signe de paix.

Mais les nains n’avaient pas le moins du monde fait attention à elle. L’avaient-ils seulement entendu ? En même temps, elle n’avait pas parlé très fort.. S’approchant un peu plus d’eux pour leur faire savoir qu’elle était là, et histoire de capter leur attention, la jeune femme réussit à tapoter le coude d’un des bagarreurs sous les yeux suspicieux du dragon. Et il avait bien raison. Car à peine lui eut-elle frôlé le coude en essayant de reprendre la parole que ce dernier lui envoya un majestueux coup, par reflexe sûrement, qui la projeta sur le sol, dos face à la surface. La réaction d’Alcarin fut nette : s’avançant brusquement, sa gueule pointée vers le ciel, il poussa un terrible rugissement.

Histoire de faire faux bon, une fuite organisée [PV Samsara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Edonna :: La guerre des Clans RPG :: Royaume des Humains :: La cité portuaire