Edonna
<div style="backgroundimage: url(https://redcdn.net/ihimizer/img6/2513/fontcadreconnection.png);">
Bienvenu sur Edonna cher invité !

Le forum est tout nouveau !
En effet, il a ouvert ses portes le 4 juin 2011
Nous somme à la recherche active de membres.

En résumé, Edonna - La guerre des clans s'est :
  • Un forum rpg fantastique heroïque proposant aux membres des intrigues pour avancer dans l'histoire.
  • Un bon niveau de RP : nous demandons 15 à 20 lignes minimum ! Ce forum n'est pas ouvert à tous, on y demande donc un très bon niveau de rp, mais aussi d'orthographe, d'expression et de compréhension écrite et du vocabulaire! Ce n'est pas un forum fait pour les débutants !
  • Les avatars doivent faire obligatoirement 200 x 400 et doivent être de type manga ou image de synthèse.
  • Nous demandons un âge minimum de 14 ans pour s’inscrire : et oui, car avant 14 ans, je ne vois pas quel est l’intérêt d’être sur internet !


Sur ce je vous laisse entrer sur le forum Edonna – La guerre des clans
et vous souhaite une bonne visite en espérant que vous vous y inscrirez !
</div>



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez|

Gil Rosario, visionnaire invétéré [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Gil Rosario
avatar


Messages : 15
Date d'inscription : 12/09/2011
Age du personnage : 31 ans
MessageSujet: Gil Rosario, visionnaire invétéré [Terminée] Lun 12 Sep - 19:59


Gil Rosario


    Âge : 31 années.

    Sexe : Masculin

    Particularité : Cet homme est très fort au combat à l'épée.



    D'où vient votre avatar ? Demandez à Edonna



Description


    > Description Physique :
    Gil est un jeune homme à la silhouette imposante. Cet être humain se tient sur un mètre quatre-vingt dix pour une masse corporelle de quatre-vingt cinq kilogrammes, majoritairement de la musculature. Son gabarit s'accorde peu avec son visage de jeune homme au teint mat et au regard nostalgique presque dépourvu d'émotions soutenu par une couleur bleue terne. Sa nonchalance pour la vie s'exprime par le biais de sa mi-longue chevelure châtaigne, libre, dont les mèches rebelles se perdent devant le visage et sur ses solides épaules. Le ton de sa voix est viril, sa démarche est impériale, sa dégaine est impartiale ; mieux vaut lui accorder tout le respect qu'il mérite.

    > Description Mentale :
    Calme. Froid. Ennuyé. Visionnaire. Ce sont les quatre mots maîtres de l'acabit mental du jeune homme. Ce bretteur d'exception s'ennuie au point de refuser bien des affronts de peur de gaspiller la vie d'hommes qui pourraient soutenir sa cause. Son dédain lui aurait valu en temps normal des ennemis, mais il se le permet car il sait qu'il commande et que peu de fous ont osé s'opposer à son autorité. On raconte que la seule personne capable de le mettre dans un état de folie furieuse est Gédoé Kitaro, une sorte d'alter ego chez les dragonniers. Des rumeurs raconteraient que c'est parce que Gédoé veut la place de Felena Sery - la meneuse incontestable et incontestée des dragonniers - et que Gil trouverait un intérêt à la voir représenter le titre dragonnier, peut-être pour la manipuler et assouvir ses intérêts personnels. Enfin, en temps normal, c'est un personnage qui ne parle presque que pour donner des ordres, avec un ton ironique, moqueur et hautain. Qui sait quelles blessures se sont tapies dans son coeur pour quelqu'un de si dégoûté de la vie. La seule chose qui l'intéresse actuellement, c'est ce fameux trésor dont tout le monde parle, détenu des nains. Il n'hésitera pas à envoyer bien des hommes à la mort pour s'en emparer et assujettir le monde à ses basques ; les races ont besoin d'un maître pour retrouver de nouveau la paix, et Gil sera leur nouveau maître : un roi à la tête d'un empire où tout comportement agressif sera anéanti et où chaque individu pourra vivre dans la paix.

    > Histoire :
    Une histoire ? Quelle histoire ? Qui daignerait s'intéresser aux épopées d'un être humain qui, contrairement à ses semblables, a eu la chance de descendre de la lignée royale ? Ne me surestimez pas. Hors ce titre qui ne fait qu'ajouter quelque crédit à mon propos, je mérite absolument tout ce que je possède ; et c'est la première valeur qu'on m'enseignât quand je n'étais qu'un marmot. Mais c'est que vous êtes têtu, messire. Bon, si vous insistez, je vais vous montrer en quoi je n'ai nullement l'étoffe d'un héros ou d'un guerrier.

    Je vous passe les détails de ma naissance qui sont des plus banaux. Très jeune, l'on m'assigna le meilleur précepteur du royaume des humains. Un fort impressionnant personnage dont vous ignorerez l'existence pendant toute votre misérable vie. Et c'était vraiment un bon, le bougre. Avec le recul, je me suis rendu à l'évidence : il a su manier correctement le bâton et la carotte pour faire ce que je suis. Il parait, en effet, que je fus quelqu'un de fort polisson et désobéissant. Ah, ces dauphins... Parce qu'ils ont tout à portée de main, ils finissent bien plus corrompus qu'ils ne le sont. Enfin, pour résumer, j'ai passé bien des années à recevoir la meilleure éducation qui soit. Palpitant, n'est-il point ? Voyez comme tout ceci est rempli de péripéties... Non, rien de plus normal et de plus banal pour un dauphin de mon acabit.

    Je devais avoir quinze années. Ah, le bon vieux temps.

    Ce précepteur n'était pas seulement un homme de culture. C'était un guerrier déniché par mon père sur les champs de bataille. J'ai reçu bien des coups de sa part lorsque je ne maniais pas l'épée comme il se fallait. Je me suis souvent retrouvé au bord de la mort, sans la parentèle pour me protéger. "C'est pour ton bien, le royaume a besoin de quelqu'un de fort pour être gouverné.", disaient-ils. Mais ce fou ne me laissait guerre de répit ; "sur le champ de bataille, tu n'auras droit au repos.", rabâchait-il. Il y en avait d'autres, type "les faibles meurent, seuls les plus fort tirent leur épingle de cet abominable jeu qu'est la vie". Il essayait de me motiver par moment, aussi. Il paraît que les femmes aimaient les hommes forts. Au début, peu m'importait. Mais avec le temps, tout mâle pourvu d'hormones avait quelques affects particuliers, à savoir multiplier les partenaires. C'était dans mes gênes, c'était inévitable. Ma motivation en prit de l'ampleur. Je devins minutieux et fort sensible aux codes de la chevalerie, à l'honneur, à la doctrine que m'inculquait mon maître. Non seulement les chevaliers sont forts - ils survivent, rappelez-vous - mais ils seront toujours sûrs d'avoir des femmes.

    Vingt-cinq ans. Cette nouvelle fut un grand tournant dans ma vie.

    La vérité, c'est que je vivais dans l'ombre. Je ne connaissais pas le réel monde extérieur tel qu'il était. On m'expliqua les profondes convictions de mon père, celles que je suivrai un jour. Ce fameux trésor bien gardé par les nains. Une richesse inestimable. On m'avait effectivement expliqué que la course aux richesse faisait perdre raison à bien des êtres. Et qu'il fallait que j'en sois [dans cette course]. La fin de mon apprentissage consistait alors à rejoindre les champs de bataille sous un faux nom. Mon identité était jusqu'alors secrète. On savait juste que le roi avait un fils, mais l'on ignorait qu'il s'agissait de ma vaniteuse personne. Je me fis discret, j'exécutais les ordres, je tuais. Au début, c'était délicat à supporter. Avec l'habitude, les remords s'estompaient. J’acquerrais progressivement le mental d'un tueur, couplé à mon excellente condition physique et à mon talent de bretteur. Je restais tout de même un simple soldat, probablement une manœuvre de mon père pour éviter de me mettre davantage en danger.

    Bon, d'accord, j'ai vécu quelques péripéties durant cette guerre, mais qui sur le front n'en a pas eue ?

    Pendant cinq années, j'ai servi dignement mon peuple sur le champ de bataille. Ni plus ni moins ce qu'on attendait de moi. Jusqu'à ce que l'on me rapporte une bien sombre nouvelle. Père était malade. Père avait la tuberculose. Tandis que mère tombait peu à peu en dépression de voir l'homme de sa vie se vider peu à peu de ses forces. Je revins sur mes Terres, mettant temporairement un terme à mon statut de soldat. J'étais avant tout le fils du roi, et je comprenais déjà que j'aurai les plus grands impératifs sur mes épaules... Bientôt.

    Il n'avait plus l'étoffe d'un roi, le bougre. Il ne pouvait presque plus bouger son bras. La maladie l'avait drainé au point de ne faire de lui qu'une simple larve mourante sur son lit. Je voyais là l'homme qui m'avait endurci et jamais une seule fois ne m'avait félicité. Jusqu'à maintenant. De ses dernières forces, il leva le bras pour me tendre quelque chose dans la main. Vous savez, ce petit objet précieux qui n'a ni couvercle, ni fond, mais peut néanmoins contenir de la chair, des os et du sang. Sa bague. Il me précisa, dans son dernier souffle, de la garder à mon doigt au péril de ma vie, et d'en faire "bon usage" ? Bon usage... N'était-ce donc pas qu'un simple bijou pour décorer l'être que j'étais ?

    J'étais triste. En colère. Tout était allé si vite. De simple soldat qui se contentait d'obéir aux ordres, j'allais maintenant devenir le chef de nos armées et collaborer avec les dragonniers - notamment cette jeune cheffe auto-proclamée depuis la mort de son brave père. Un peu comme moi, en fait. Ces émotions négatives s'accentuèrent lorsque ma mère mit fin à ses jours pour rejoindre l'homme qu'elle aimait. A vrai dire, j'étais dans une folie furieuse. Elle préférait rejoindre cet individu impartial plutôt que d'assister à l'ascendance légitime de son fils. J'étais fils unique, et il ne restait plus que maître - mon précepteur, mon ami de longue date - et moi-même. La nouvelle se répandit plus bruyamment encore que le tonnerre qui gronde. J'étais l'élu, l'héritier légitime. Je devais honorer la mémoire de l'homme qui avait fait ce que j'étais, à savoir retrouver ce trésor des nains et les gouverner tous. J'ai appris par expérience personnelle que pour instaurer le calme et la paix, il faut d'abord ôter la vie à bien des individus oppressants. Je serai leur bourreau.

    J'étais de retour sur les champs de bataille, en tant que commandant et souverain absolu. Avec une dizaine d'hommes, j'étais parti sur le territoire des bestiaires. Ce n'est que lorsque nous tombâmes en embuscade en sous-nombre que je compris l'importance du legs de mon père. Cet anneau contenait de la magie. Et quelle magie. Elle fit de nous des monstres. Il avait pour particularité de remplacer notre peur par de l'adrénaline. Plus un homme avait peur, plus il devenait puissant. Les individus les plus frêles étaient désormais les plus cruels et les moins scrupuleux. Nous sortîmes presque indemnes de ce prompt assaut, tandis que j'étais désormais pleinement conscient de mes capacités, de mon pouvoir et, par-dessus tout, de mes responsabilités.

    L'horizon était pourpre, mystérieux, fort incertain, tandis que je m'imaginais au loin quatre souverains qui s'agenouillaient piteusement devant ma personne.



Competence au combat


    > Talent(s) : Gil est un bretteur d'exception. Son arme lourde fait d'impressionnants dégâts et il sait pourtant la manier avec une rapidité déconcertante, lui faisant également office de bouclier par conséquent.

    > Point(s) fort(s) : Outre son expertise du corps à corps, c'est un fin manipulateur qui sait pousser les hommes aux maximum de leur potentiel... Ou simplement les conduire à la mort. Il a rarement froid aux yeux, garde sa tête quand tous les autres la perdent, et maîtrise la peur comme on tient un caniche en laisse.

    > Point(s) faible(s) : Sensible aux charmes de la gente féminine, il peut parfois se laisser berner. Il a aussi beaucoup de mal contre les adversaires de petite taille. Bien qu'il ne connaisse presque pas la peur, il craint particulièrement un certain dragonnier et reste prudent face aux nains. Il a aussi beaucoup de mal à tirer profit de la situation, possède peu de répartie, ce qui implique qu'il se fait plus facilement d'ennemis que d'amis de chiens à sa solde.



IRL


    > Prénom/pseudo : Rosario
    > Age réel : 21
    > Comment as tu connu le forum ? Double compte de Tinyndel Séregon
    > Comment trouves-tu le forum ? Rien à redire : génial. Wink

    > Les trois codes du forum sont ?


Dernière édition par Gil Rosario le Sam 17 Sep - 15:32, édité 8 fois
Siegfried Shieffer
avatar


Messages : 8
Date d'inscription : 01/08/2011
Age du personnage : 20 ans
MessageSujet: Re: Gil Rosario, visionnaire invétéré [Terminée] Lun 12 Sep - 23:35

Permet moi de te souhaiter la (re)bienvenue, grand frère What a Face
Fy Thïena
avatar
♣ Poète et chanteuse itinérante ♣


Messages : 515
Date de naissance : 22/04/1991
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27
Age du personnage : 87 ans ... Si si, mais je cache bien et en parait 20 !
MessageSujet: Re: Gil Rosario, visionnaire invétéré [Terminée] Mar 13 Sep - 10:57

Last but not least !

Le dernier chef de clan est dans la place ! Smile
Kaylla Firaï
avatar


Messages : 49
Date d'inscription : 21/07/2011
Age du personnage : 29 ans
MessageSujet: Re: Gil Rosario, visionnaire invétéré [Terminée] Mar 13 Sep - 20:11

Oh, tiens, un de ces ignobles coupables de la perte de la Nature .. Leur chef, en plus ?
Protocole oblige, cher Rosario, je vous souhaite la bienvenue.
Non, moins sérieusement, bienvenue à toi ici et bonne continuation de fiche, en espérant RP avec toi :3 enfin, vu ma superbe activité .. T__T
Dena Fiiläé
avatar
~ La véritable richesse consiste à se satisfaire de peu. ~


Messages : 606
Date de naissance : 23/11/1991
Date d'inscription : 03/06/2011
Age : 27
Age du personnage : 19 ans
MessageSujet: Re: Gil Rosario, visionnaire invétéré [Terminée] Sam 17 Sep - 13:54

Re bienvenu Tintin \0/
Et bon courage pour cette seconde fiche =)
Gil Rosario
avatar


Messages : 15
Date d'inscription : 12/09/2011
Age du personnage : 31 ans
MessageSujet: Re: Gil Rosario, visionnaire invétéré [Terminée] Sam 17 Sep - 14:03

Merci à vous quatre.

Ma fiche est terminée, je la corrigerai selon les retours des modérateurs / d'Edonna. Smile
Luss'ill Claire
avatar
La Voyageuse à Corne. ♪


Messages : 185
Date de naissance : 21/04/1992
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 26
Age du personnage : 21 ans.
MessageSujet: Re: Gil Rosario, visionnaire invétéré [Terminée] Sam 17 Sep - 17:12

Une histoire lucide et logique, une raison royal et protectrice pour le trésor et un anneau terrifiant. Rien à dire. J'aime beaucoup. Content de voir les cinq chefs de clan actifs sur le forum.

Bananivenue Sire Rosario.
Samsara Moroy
avatar


Messages : 539
Date de naissance : 16/05/1993
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Age du personnage : 21 ans
MessageSujet: Re: Gil Rosario, visionnaire invétéré [Terminée] Dim 18 Sep - 1:56

Je suis désolée, je n'ai pas beaucoup de temps en ce moment - à peine pour passer sur le forum. Mais je tenais quand même à venir saluer le seigneur des humains Very Happy Tu viens rejoindre notre lignée de chef Wink

J’essaierais de lire ton histoire plus tard mais en attendant, bienvenue Smile
Edonna
avatar
Je suis la loi !


Messages : 342
Date de naissance : 23/11/1991
Date d'inscription : 22/03/2011
Age : 27
MessageSujet: Re: Gil Rosario, visionnaire invétéré [Terminée] Dim 18 Sep - 16:11

Youpi, nous aurons nos 5 chefs de clan \0/

Je te valide de ce pas ^^

J'espère que tu pourras très vite de nouveau rp et t'amuser encore plus parmi nous !
Bonne continuation sur Edonna - La guerre des clans !

.........................................................................



Tinyndel Séregon
avatar


Messages : 165
Date de naissance : 02/10/1989
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 29
Age du personnage : 85 automnes
MessageSujet: Re: Gil Rosario, visionnaire invétéré [Terminée] Dim 18 Sep - 19:41

Que d'honneurs... J'espère être à la hauteur.

Kaylla, c'est quand tu veux pour le RP avec Gil. Smile

Merci pour la rapidité de validation.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Gil Rosario, visionnaire invétéré [Terminée]

Gil Rosario, visionnaire invétéré [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Edonna :: Le commencement :: Reliques :: Les Humains :: Fiches validées