Edonna
<div style="backgroundimage: url(http://img6.imageshack.us/img6/2513/fontcadreconnection.png);">
Bienvenu sur Edonna cher invité !

Le forum est tout nouveau !
En effet, il a ouvert ses portes le 4 juin 2011
Nous somme à la recherche active de membres.

En résumé, Edonna - La guerre des clans s'est :
  • Un forum rpg fantastique heroïque proposant aux membres des intrigues pour avancer dans l'histoire.
  • Un bon niveau de RP : nous demandons 15 à 20 lignes minimum ! Ce forum n'est pas ouvert à tous, on y demande donc un très bon niveau de rp, mais aussi d'orthographe, d'expression et de compréhension écrite et du vocabulaire! Ce n'est pas un forum fait pour les débutants !
  • Les avatars doivent faire obligatoirement 200 x 400 et doivent être de type manga ou image de synthèse.
  • Nous demandons un âge minimum de 14 ans pour s’inscrire : et oui, car avant 14 ans, je ne vois pas quel est l’intérêt d’être sur internet !


Sur ce je vous laisse entrer sur le forum Edonna – La guerre des clans
et vous souhaite une bonne visite en espérant que vous vous y inscrirez !
</div>



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez|

De malchance en surprise ! [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Fy Thïena
avatar
♣ Poète et chanteuse itinérante ♣


Messages : 515
Date de naissance : 22/04/1991
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 26
Age du personnage : 87 ans ... Si si, mais je cache bien et en parait 20 !
MessageSujet: De malchance en surprise ! [Fini] Ven 24 Juin - 1:13

    Cela faisait maintenant plusieurs jours que j'avais quitté les grandes plaines interminables au profit de petits chemins sinueux qui sillonnaient le royaume des humains en longeant les différents cours de rivières que j'avais repérer. J'avais passer la frontière du royaume des humains sans m'en rendre compte, à l'approche du premier village, je compris bien vite que je n'étais pas la bienvenu lorsqu'une troupe de paysans enragés me poursuivit plusieurs minutes, en me menaçant de leurs fourches. J'avais réussi à les semer sans mal en traversant la rivière à pieds, se qui, pour eux, ainsi équipés de leurs faux, auraient pris beaucoup de temps, et apparemment, ils n'en avaient pas à perdre à poursuivre une elfe solitaire. Mais ce peuple m'intriguait... J'aurais dû faire demi-tour, et partir loin de ces villes de pierres, de paille et de bois... Et pourtant...

    Ainsi, je découvrait le monde des humains, une capuche sur la tête, traversant les petits villages comme une ombre... Fuyant le regard des habitants, trop occupé à vaquer à leurs activités pour me remarquer. Ainsi, en glissant dans la foule, je traversais les villages, et reprenait la route. Plusieurs fois sur le chemin, il m'arriva de subitement m'éloigner, afin d'éviter un convoie, ou une troupe de guerriers qui passait par là... La vie de vagabond avait du bon, mais également ses mauvais côtés, et ainsi fuir sous prétexte de ne pas être accepté à cause d'une paire d'oreilles pointues, c'était étrange.

    Mais je ne comprenais que trop bien ce sentiment de crainte face à la différence, mais sa me faisais mal d'être ainsi fuit comme la pire des maladies. Je ne cherchais pas les ennuis, je venais juste découvrir un peuple que je ne jugeais pas néfaste aux miens, et ainsi rapporter dans ma forêt des chants et poèmes de ces contrées si lointaine.

    J'avais suivis pendant un très long moment la route sans prendre le temps de prendre soin de moi... Je regardais par dessus mon épaule, voyons le soleil décliner, et la terre se recouvrir d'un voile opaque, englobant ce monde dans le froid, les ténèbres et l'incertitude... Les formes devenaient ombres, les forêts devenaient masses sombre bougeant à peine, et le contact frais du vent glissant contre ma peau me fit lever les yeux aux ciels, à la recherche des premières étoiles. Avec un sourire, je laissais glisser ma capuche de ma tête, me passant la main dans les cheveux. Puis, après avoir vérifié qu'il n'y avait bien pas âme qui vive dans les environs, je dressais ma main devant moi, cette dernière s'entoura d'une douce aura bleuté, et tandis que j'aiguisai mes sens à la recherche d'un point d'eau un peu écarté, j'en oubliais presque où je me trouvais.

    Je traversai rapidement un petit sous beau, et après avoir marché vers l'ouest pendant une poignet de minutes, je vis enfin ce que je cherchais ! Un bras de rivière ! Ni une, ni deux, profitant de cette nuit sans lune, je laissai glisser ma cape de voyage, et retirait mes chaussures. Le doux contact de l'herbe grasse contre mes pieds nus me rappela mon séjour dans les plaines. Je m'assis au bord de la rivière, laissant mes pieds dans l'eau fraîche, avant d'y plonger mes mains et de me jeter un peu d'eau sur le visage, comme pour effacer la fatigue que j'avais accumulé durant ce long voyage. Je me laissais complètement aller à cette insouciance, faisant fît des divers bruissements que j'entendais malgré moi dans le bosquet que je venais de traverser. Le vent, sans doute.

    Je poussais un petit soupire d'aise quand l'eau glacée me réveilla. Ce regain de vitalité me fit le plus grand bien. N'ayant rien à faire dans l'immédiat, et ne voulant pas non plus trop attirer l'attention en poussant la chansonnette, je laissai mon doigt glisser sur la surface de l'eau, faisant ainsi changer le courant dans une série de forme gracieuse. Glissant, tournant, virevoltant et s'arquant, le tout accompagné d'un grand renforts de contournement prodigué par mes soins sur la rivière indomptable, une force naquît progressivement, un dessin... Un arbre. Je contemplais un instant mon œuvre... Puis soudainement, tout bascula, une brindille dans mon dos craqua. La forme disparu, emportée par le courant tandis que je perdais la concentration nécessaire à la maintenir. Vivement, je me retournais, mais, trop tard... Déjà un bout de bois me frappait à tempe, me faisant vaciller un instant, avant de me laisser face contre le sol, inerte.

    […]

    La nuit était déjà bien avancée, et lorsque j'ouvris les yeux une douleur me vrilla le crâne. Ma vue était trouble, et je ne voyais pas grand chose, mise à part une forme... Une silhouette qui se tenait face à moi... Un humain ! Un homme ! Presque chauve, habillé de pagnes et de cuir, un coutelas de chasse à la main, le visage défiguré par différents combats et creusé par les années, il me dévisageait avec un intérêt non dissimulé. Son air belliqueux me glaça le sang, tant et si bien que je ne pu réprimer la panique qui me gagna presque instantanément. Je tentais de me relever... En vain ! J'étais attachée à un arbre, une solide corde me nouant autour de la taille contre le tronc, les bras le long du corps, et le chevilles jointent par une corde similaire, mais plus petite. Complètement déroutée, je regardais autour de moi en vitesse, et le vit se relever. Il s'approcha de moi à pas mesuré... Je criai, je criai à pleins poumons, réclamant de l'aide, je criai comme une damnée. Mais sa main m'empoigna les cheveux avec force, m'arrachant un cri de douleur.

    - Vas-tu te taire catin ?!

    Je croyais que ma dernière heure était venue... Mais, le hasard semblait avoir bien d'autre projet pour moi...


Dernière édition par Fy Thïena le Ven 1 Juil - 0:13, édité 1 fois
Julia Kyrae
avatar


Messages : 580
Date de naissance : 04/01/1994
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Ven 24 Juin - 14:23

Depuis maintenant plusieurs années, Julia n'avait plus remit les pieds dans la Terre des hommes, elle estimait avoir acquis beaucoup d'expérience à massacrer des bestiaires pendant toutes ses années.. Cinq pour être précis, quoi qu'il en soit, le temps était venu de rentrer.. Du moins, avant d'aller chez la Terre Eflique pour continuer ce qu'elle avait entrepris de réaliser et sentir enfin le poids de sa haine descendre. Sa démarche était élégante, assez sensuelle, son arc était supporté sur son épaule, traversant son corps et finit près de son genoux.. Oui il était très grand, et surtout très lourd, car les côtés n'étaient pas en bois mais en acier. Son épée courte était au fourreau, plaquée contre sa hanche. La jeune femme marchait le long d'un chemin de terre, sans doute crée par les Bestiaires, sachant qu'elle était toujours sur leurs Terre, qu'importe ! Une trace de joie parmi son cœur de haine la faisait légèrement sourire, sa vision était trouble.. Seul des taches de couleurs était visible, le soleil était à son apogée mais la chaleur était supportable, un léger vent glissait entre les arbres pour caresser son doux visage et faire voler ses longs cheveux semblable au plumage du corbeau. Les heures passèrent.. Et enfin la Terre des Hommes était visible, quel soulagement ! Elle n'aurait pas à se battre pour passer la frontière, du moins, c'est ce qu'elle croyait..

Au moment de passer de l'autre côté, un tic lui parvenu et la fit se baisser par instinct, voyant au dessus d'elle un bout de bois assez gros passer, elle se redressant ensuite en frappant avec ses tallons dans le tibia de l'homme présent derrière elle, il tomba au sol dans un crie de douleur. Mais il avait l'air coriace, et surtout Julia ne voulait pas perdre de temps, elle s'enfuit donc vers les plaines, vers un village humain. Des maisons de pierre, des toits en paille, des clôtures de bois, des pavés, des allées, des Hommes.. Enfin ! Enfin elle voyait des oreilles normal, enfin des êtres normaux, enfin chez elle...

Marchant tranquillement dans ce petit village beaucoup de personnes la relookait, la sifflait et lui souriait.. C'est vrai que sa tenue n'était pas très.. Adéquate pour ce genre de lieux.. Maximisant l'agilité, elle était vraiment vêtue un minimum pour ne pas être nue.. Mais par contre, ses armes faisait reculer le moindre humain qui tentait de l'approcher, beaucoup marmonnait que c'était une assassine, une ninja.. Ces personnes rapide et qui vous tue d'un coup dans le dos.. Certes ce n'était pas totalement faux.. Mais pas totalement vrai. Entrant dans une auberge pour commander un breuvage, mais elle n'avait pas un rond.. L'homme au comptoir lui conseilla de regarder sur le tableau d'affichage, généralement, il y avait des recherches en tout genre contre de l'argent. Elle s'exécuta et alla voir ça. Plusieurs affaire de bandit, des enfants disparut ou des recruteurs pour divers boulots, plus ou moins louche. Mais.. Une affiche en particulier l'intrigua, un homme rechercher pour divers viole et agression sur des jeunes femmes.. Il a une technique bien précise qui est d'assommer sa proie avec un bout de bois, aucun nom, aucune image. On le voit souvent à la tombé de la nuit vers la rivière Ouest..

-Intéressent...

Prenant l'affiche qu'elle rangea dans son corset (Bah oui, elle a pas de poche..), puis sortit de la salle en se dirigeant d'un pas lourd vers la rivière.. Le soleil se couchait petit à petit, sa vue commençait à revenir à la norme au file des secondes jusqu'à la tombé totale de la nuit.. A partir de la.. Julia devenait une véritable arme.. On avait l'impression qu'elle volait sur l'herbe tellement le bruit était fin, le dos courbé et les jambes pliés, elle marchait lentement, ses yeux gris brillait dans la nuit, tout comme les étoiles.. La lune éclairait sa peau, lui donnant un aspect encore plus blanc qu'à la norme. Finalement, elle aperçut le bandit, une jeune femme était attachée en face à un arbre, une elfe plutôt, cette dernière hurlait de l'aide, mais personne ne passait par ici à cette heure, heureusement pour elle qu'elle allait être sauvée.. Mais, Julia n'était-elle pas une menace encore plus dangereuse que l'homme ? Un sourire mal sain se dessina sur son visage pure, prenant l'arc dans sa main droite, puis prit deux flèches avec la main gauche, armant l'arme, tenant les flèches par l'extrémité noir, seul la pointe qui visait l'homme brillait dans la nuit.. Tirant sur la ficelle de cuir, elle fit partir les deux flèches, tranchant le vent sur toute la longueur pour finalement se blottir dans la nuque de l'ennemie. Mais seul une l'avait touché.. La seconde ? La seconde s'était plantée dans la corde qui retenait l'Elfe prisonnière, déchirant la ficelle qui tomba au sol. L'archère se redressa, marchant tranquillement vers le cadavre, observant les horizons pour essayer de repérer un éventuel prédateur.. Mais rien, tant mieux. Ignorant l'Elfe en regardant le cadavre, elle l'avait pas loupée.. La flèche avait transpercée l'intégralité du cou. Souriante, satisfaite de ça, elle regarda finalement la jeune créature, la fixant froidement.

-Ma flèche était censée te tuer.. Tu n'as pas à me remercier.
Fy Thïena
avatar
♣ Poète et chanteuse itinérante ♣


Messages : 515
Date de naissance : 22/04/1991
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 26
Age du personnage : 87 ans ... Si si, mais je cache bien et en parait 20 !
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Ven 24 Juin - 16:40

    Je sentais le souffle de l'homme juste en face de moi, une odeur désagréable émanant de sa bouche. Enfin, dans l'immédiat, c'était plutôt la poigne de l'humain qui m'enserrait les cheveux qui me préoccupaient le plus. Je n'arrivais même plus à aligner convenablement un appel à l'aide. Je croyais ma dernière heure arriver, je vis la lame se lever au dessus de ma tête. Mon cœur battait la chamade, je n'avais même plus la force de me débattre, complètement tétanisée... Un long sifflement se fit entendre, et je fermais les yeux. Je restais ainsi immobile, et même le bruit mat de la flèche s'enfonçant dans le chair de mon agresseur ne me fit pas rouvrir les yeux, même le choc de la flèche contre le tronc d'arbre ne parvint pas à me libérer de ma peur. Je tremblais comme une feuille... Mais petit à petit, je senti l'étreinte contre mes cheveux se défaire, et la pression de la corde se faire moins pesante. J'ouvrai doucement un oeil pour voir l'homme s'écrouler dans l'herbe, inerte, comme une feuille morte. Son corps ne bougeait plus, sa poitrine ne se gonflait plus au rythme de sa respiration. Je vis la flèche en travers de la gorge de l'homme, et poussai un cri d'effroi, me dégageant soudainement du tronc d'arbre, cherchant à m'éloigner de ce cadavre.

    Elle passa devant moi, un arc à la main, s'approchant avec délectation du cadavre encore frais. Son regard se posa sur moi, me glaçant le sang. Je ne désirais qu'une chose, fuir, fuir le plus loin possible, mais face à ce regard implacable, je me sentais impuissante, comme ci le fais de fuir allait obliger la jeune femme à me chasser. J'en oubliais presque ma migraine qui me lançait toujours, et n'entendant que mon sang battre à mes tempes. Mon esprit me répétait inlassablement 'Fuis ! Fuis loin d'ici !' mais dès que je tentais de bouger, j'avais l'impression de perdre toute contenance. Mes jambes tremblaient... Tout comme ma voie :

    - Q-qui êtes-vous ?

    Dire 'merci' ne m'était même pas venue à l'esprit... Je ne m'en étais pas rendu compte, mais sous l'effet de la peur, un larme avec coulée le long de ma joue, laissant une marque contre ma joue. Je contemplais cette apparition qui m'avait sauvé d'une mort assurée, mais je savais que je n'étais pas tirée d'affaire... J'étais une elfe, désarmée, seule, incapable de me battre à main nue et face à moi se trouvait une redoutable guerrière qui, d'un seul tire avait réussi à caser deux magnifiques flèches... L'une pour me sauver, et l'autre pour libérer. N'avait-elle pas remarqué que j'étais une elfe ? Elle aurait très bien pu me garder attacher, où même me tuer, juste parce que j'étais différente d'elle. Et pourtant, elle m'avait sauvé. Je déglutis avec difficulté, reprenant la parole d'une voie hésitante.

    - Je... Je n'ai rien fais... Ne me faite pas de mal...

    Mon interlocutrice bougea à peine, esquissant un début de mouvement dans ma direction, mais déjà, mes jambes se raidirent, mes muscles se tendirent, je tentais de me précipiter à l'opposer de là où se trouvait l'humaine, mais, à peine eu-je le temps de me redresser que je me retrouvais de nouveau par terre, les pieds entremêlés dans la corde qui me maintenait toujours les chevilles. Je tombais lourdement contre le sol dans un petit 'humph !' étouffé, comme un gibier fraichement capturé. Mes mains se dirigèrent immédiatement vers les cordes, essayant de défaire la corde, mais, mes mouvements étaient bien trop saccadé et imprécis à cause de la précipitation pour arriver à quoique se soit...
Julia Kyrae
avatar


Messages : 580
Date de naissance : 04/01/1994
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Ven 24 Juin - 21:21

Une brise.. Légère et douce.. Passant délicatement sur son visage pure, faisant voler doucement ses cheveux, son regard d'un gris profond fixait la jeune Elfe, se yeux brillaient légèrement, autant que les étoiles dans le ciel. L'inconnue avait l'air nerveuse.. Terrifiée.. A vue d'oeil ses jambes tremblaient.. Mais d'ailleurs.. Que faisait une Elfe ici.. ? Soudain, elle se mit à bégayer, une petite voix assez douce à l'oreille de l'humaine :

-Q-qui êtes-vous ?

Qui suis-je ? Voyons.. Julia se retenu de lâcher un soupire en la regardant toujours de ses prunelles tranchante, son regard était bestiale, des yeux de prédateur. Finalement, son regard se détacha, regardant l'homme au sol, puis entra sa main dans son propre corset pour en retirer une fiche, tachée de graisse et de vin, qu'importe.. Elle regarda la description rapidement, puis déposa à nouveau ses yeux sur le cadavre, fronçant les sourcils en regardant à nouveau l'affiche, il devait être livré vivant.. Serrant les dents, des dents semblable à des crocs.. Elle donna un coup sec dans le cadavre puis se retourna rapidement vers la jeune femme, déchirant le papier pour le jeter au sol. Soudain.. Une larme coula sur la joue de l'Elfe, avait-elle peur à ce point.. Ou pleurait elle de joie car elle était en vie ? Quoi qu'il en soit, elle était assez belle.. L'humaine se rapprocha et déposa le dos de son index sur la joue de la petite, essuyant ainsi la goute de larme, puis retira son doigt en soupirant.

- Je... Je n'ai rien fais... Ne me faite pas de mal...

-Je suis celle qui a sauvée ta misérable vie d'Elfe, je sais que tu n'as rien fais.. Par contre.. Ma flèche devait te tuer.. Pas te libérer.. Tu as eu beaucoup de chance

Julia s'agenouilla au sol, retirant la flèche plantée dans le cou de l'homme, une giclée de sang déferla sur le sol, une couleur très sombre très brillait à l'éclat fabuleux de la lune, se redressant un lançant un regard menaçant à l'Elfe, la jeune humaine se dirigea vers la source d'eau qui reflétait le ciel, un noir magnifique, tacheté d'étoiles à l'éclat somptueux et à la Lune resplendissante. Passant la flèche dans l'eau qui prit une couleur rougeâtre. Puis une fois l'arme propre, L'archère la replaça dans le carquois.. A vue d'oeil, la seconde était explosée.. Et donc elle ne pourrait pas la réutiliser, mais une question lui troquée toujours dans la tête, pourquoi cette fille était ici.. ? Elle n'a jamais entendu parlé de la guerre ? Quoi qu'il en soit.. Elle était visiblement coincée dans cette corde, sa peur sans doute, la faisait tremblée au point de ne pas réussir à défaire les liens, Julia sortie donc son épée courte, s'agenouilla devant l'Elfe puis d'un geste rapide et sec, coupa les liens, faisant exprès de lui faire une entaille sur le mollet. Se redressant, sans lui tendre sa main, l'humaine rangea son arme au fourreau en regardant l'Elfe, dans un soupire profond :

-Pitoyable créature.. Je ne sais pas pourquoi ma conscience me retient de te tuer.. Maintenant, que fais-tu ici, et comment t'appelles-tu ?!

Pourquoi n'arrivait elle pas à la tuer.. ?! Quelque l'empêchait.. Cette créature, aurait-elle un impacte futur sur la vie de l'assassine ? Aucune idée.. Peut-être pas.. Peut-être simplement qu'elle n'avait pas envie de commencer un massacre maintenant.. Dans son royaume, le vide totale prenait l'espace dans son esprit, elle n'arrivait plus à penser correctement.. Pourquoi diable n'arrivait-elle pas à tuer cette bête ?!
Fy Thïena
avatar
♣ Poète et chanteuse itinérante ♣


Messages : 515
Date de naissance : 22/04/1991
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 26
Age du personnage : 87 ans ... Si si, mais je cache bien et en parait 20 !
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Sam 25 Juin - 20:18

    Disait-elle en vrai en disant vouloir me tuer avec sa seconde flèche ? Cette réflexion me glaça le sang, et je frémit lorsque son doigt se posa sur ma joue. Je ne comprenais vraiment pas cette humaine. Même si par moment, elle montrait un début de signe de pitié à mon égard, l'instant d'après, elle redevenait hargneuse et agressive, me menaçant sans vergogne... Je n'avais d'autre choix que d'encaisser, essayant de me faire oublier, bien que finalement, je me retrouve constamment au centre de son attention. Ne pouvait-elle pas me laisser là ? Seule ?! Si on m'avait demandé, à cet instant, ce que je désirais, la réponse aurait été d'être à la maison, loin de ce royaume de barbare. Certes, nos deux peuples étaient en conflit, mais elle devait bien se rendre compte que je n'allais pas lui faire du mal ?! C'est à peine si j'aurais pu me relever... Et pourtant...

    Je la vis mettre sa main au manche de son épée, et la sortir du fourreau. Je paniquais de nouveau, une nouvelle fois mon sang ne fit qu'un tour alors qu'elle s'agenouillait devant moi. La lame siffla alors que je poussai un petit cri de surprise, mais fut surpris de sentir la corde à mes chevilles s'effilocher comme un rien, avant de tomber au sol. Elle m'avait libéré ? J'ouvrai doucement les yeux, sentant ma chair me picoter désagréablement. Je plaquai immédiatement ma main contre ma cheville en voyant une légère plaie se former. Pourquoi faisait-elle ça ? Pourquoi m'épargner si c'était pour mieux jouer avec moi ? Avait-elle l'intention de me laisser partir ? Pourquoi ?! Des milliers d'autres questions me traversaient l'esprit, tant et si bien que je n'arrivais pas à en articuler une seule, ni à la remercier de m'avoir délivré, ni de l'engueuler pour m'avoir blesser... Rien. Juste une faible plainte qui s'échappait de mes lèvres.

    Je n'avais même pas le temps de me remettre de mes émotions qu'elle me posa deux questions. Deux questions toute bête, mais d'un air tellement menaçant que j'aurai préféré tourner de l'œil et m'évanouir que d'affronter une seconde de plus ce regard accusateur qu'elle me lançait... Je sentais émaner de chaque parcelle de son corps sa haine à mon égard, un dédain et une suffisance constante l'habitait, et moi, j'avais l'impression de rentrer dans son jeu. Je n'avais opposé aucune résistance, et chaque tressaillement des mes oreilles lorsque j'entendais sa voie trahissait mon angoisse. On dit que la peur donne des ailes ? Pour ma part, elle m'aurait plutôt collée au sol. Il me fallut bien une minute pour appréhender sa question, et y trouver une réponse convenable, et une bonne poignet de secondes pour que je mette enfin à prononcer un mot :

    - F-Fy...

    Je n'étais pas vraiment éloquente, et je vis l'humaine se pencher vers moi comme si elle attendait la suite de la phrase.

    - J-je m'appelle Fy.

    Mes progrès constant en manière de babillage ne semblait pas émouvoir outre mesure la jeune femme qui me dévisageait toujours, se demandant probablement si tous les elfes étaient attardés comme moi.

    - J-je voyage... Je v-viens des grandes p-plaines... A l'ouest.

    J'essuyais d'un revers de la main ma joue qu'elle où l'inconnu avait posé son doigt, et essuyait le reste d'eau qui me gênait. Décidément, j'avais le chic pour me retrouver dans les circonstances les plus incongrues... Je relevais mes yeux suppliant faire l'humaine. Certes, je n'aimais pas spécialement attiré la pitié des autres, mais si c'était pour survivre, il n'y avait pas à hésiter. Par dessus tout, et malgré tout se que mon bon sens me disait de faire et de ne surtout pas faire, j'entrouvris mes lèvres pour lui poser une question toute bête qui me brûlait les lèvres. Quelque part, je savais que je tentais le diable, mais, je voulais savoir, il fallait que je sache !

    - Q-qu'allez-vous faire de moi ?

    Je ne voyageais pas depuis longtemps, mais je savais que les elfes avaient une grande valeur marchande chez les humains, et que nos guerriers organisaient souvent des raides sur les campement d'esclavagiste pour libérer nos frères et sœurs. J'aurai préféré mille fois finir dans un de ces endroits, où j'aurais encore une chance de m'en sortir que de finir ici, seule. Je regardais l'arbre à côté moi, et y collait ma main, m'aidant de ce dernier pour tenter de me relever. Sans me précipité, et au prix d'un effort qui me parut colossal, je finis par me redresser sur mes deux maigres jambes chancelantes... Mes yeux captèrent les yeux de chat qui guettait le moindre de mouvement. Avait-elle peur que je tente quoique se soit ? J'en étais bien incapable...
Julia Kyrae
avatar


Messages : 580
Date de naissance : 04/01/1994
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Dim 26 Juin - 11:20

Dès que la jeune femme croisait mon regard, Julia n'arrivait à lire que la Peur et une envie folle de s'enfuir.. L'humaine était-elle réellement si effrayante ? De nuit.. ? Bizarrement la jeune Elfe ne se débattait pas, pourquoi ? Elle se laissait entrainer dans le petit jeu de l'archère, la perdre, qu'elle soit perdu dans cet ensemble de ténèbres qui recouvrait tout, tout, même le soleil cet espace de noirceur profonde qui donnait à Julia des avantages physique, qui donnait à d'autre des désavantages de tout genres.. L'archère n'avait plus cas les cueillir et en faire ce qu'elle voulait.. Pourquoi ne pas vendre cette créature ? Elle rapporte beaucoup au royaume humain.. Oui..

- F-Fy...

C'était pas humain ça, c'est sur.. Quoi qu'il en soit.. Elle n'avait pas besoin de prénom pour ce qui aller l'attendre, Julia avait besoin d'argent et le bandit était mort, alors qu'il le fallait vivant.. Tant pis pour la bestiole..

-J-je m'appelle Fy.

Arrête donc de bégayer ! Je sais très bien que tu peux te battre, alors pourquoi tu fais ça.. Tu devrais gagner ta liberté plutôt que me servir de proie, moi j'ai pas demandé à être comme ça.. Je suis ce qu'on mon instinct me dit.. Et il mon instinct à faim.. Alors à moins que tu trouves une solution autre que manger des feuilles d'arbre... Tu n'es vraiment qu'une attardée.. <<- Pensais la jeune Humaine.

-J-je voyage... Je v-viens des grandes p-plaines... A l'ouest.

Elle voyageait ? En frontière ennemie ? L'humaine n'y croyait pas un instant, elle devait certainement être la en mission de reconnaissance pour un débarquement.. Quelque chose de plausible ! et pas un ramassis de connerie, personne ne voyage en terrain ennemie, c'est beaucoup trop dangereux, il faudrait vraiment être... Attardé .. Avec une nuance de folie et d'envie de suicide..

-Q-qu'allez-vous faire de moi ?

Julia ne pouvait s'empêcher de rire en la voyant essayer de se remettre sur pied, visiblement elle était bien affaiblie, mais plutôt mentalement, et cela atteindrait sur son physique ? Mhh.. Intéressant, songea l'archère.. Qu'allait-elle faire de l'émigrée .. ? Certainement qu'elle la vendrait en ville, il fallait absolument de l'argent ici, c'est pas comme si on pouvait manger des feuilles, nous ! Oui c'était une bonne idée. L'humaine ressorti donc sa lame, son adversaire avait l'air trop affaiblie pour pouvoir riposter grandement, Julai s'avança donc vers elle, d'un pas lent, très lent, observant la moindre passerelle du corps de sa proie, écrasant l'herbe grâce sous ses tallons , puis contre toute attente, s'inclina devant, baissant la tête au sol, mais n'allez pas croire, elle se redressa avec la corde en main, plaquant l'Elfe doucement contre l'arbre, adoucissant son regard pour le rendre pratiquement tendre, passant ses bras autour de l'Elfe pour rejoindre la corde et lui attacher les mains dans le dos.

-Ce n'est pas trop serré ? ça va ?

Jouer.. Jouer avec l'esprit des gens.. Qu'elle pouvait aimer ça.. Julia finit donc de lui attacher les mains dans le dos, allant doucement poser ses lèvres sur la joue de la créature en lui faisant une légère caresse sur l'autre.. Au même moment, un vent froid se leva, faisant voler les cheveux des deux demoiselles. Puis soudain, d'un geste lent et précis, elle fit glisser sa lame le long du ventre de sa proie, passant entre les seins pour finalement lui arriver sous la gorge. Souriant, allant lui mordre légèrement la joue, essayant d'articuler en même temps.

-La vilaine fille que tu es va venir avec moi, parce que les méchantes Elfe comme toi ne doivent pas venir ici.. Surtout si tu ne sais pas le genre d'humain que tu peux y croiser..

Lui lâchant la joue, Julia passa derrière l'Elfe, l'épée courte toujours sous sa gorge, la poussant un peu en avant en soupirant, vérifiant qu'elle n'essayait pas de retirer ses liens, Julia grogna légèrement en la poussant plus fort pour la faire avancer.

-Allez, dépêche toi, la Ville est assez loin et j'ai faim moi !
Fy Thïena
avatar
♣ Poète et chanteuse itinérante ♣


Messages : 515
Date de naissance : 22/04/1991
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 26
Age du personnage : 87 ans ... Si si, mais je cache bien et en parait 20 !
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Dim 26 Juin - 17:16

    Alors que je pensais qu'elle allait finalement me laisser partir lorsque je la vis s'incliner, je fut plus que surprise de la voir attraper la corde qui m'enserrait contre le tronc d'arbre peu de temps avant. Avec rapidité, elle me plaqua contre l'arbre, m'attrapa les avant bras qu'elle ligota aussi sec, sans que je n'ai le temps de me débattre. J'imagine qu'elle avait profité de ma confusion en me demandant si c'était pas trop serré pour s'assurer que je ne pourrais pas défaire mes liens. Qu'est-ce que c'était que cette nouvelle blague encore ? Je senti son épée parcourir mon corps, avant de se placer sous ma gorge, et ses dents se refermer sur ma joue. Je ne compris pas vraiment se qu'elle me dit, mais dans tout son message, une chose me parut limpide comme du cristal, je compris qu'elle n'allait pas me laisser partir, au contraire, elle allait m'embarquer en direction d'une ville quelconque... Elle me lâcha la joue et me poussa légèrement. J'évitai la lame sous ma gorge de peu, bien que la plaie n'aurait pas été profonde, je préférais l'éviter outre mesure, pas besoin de me blesser d'avantage.

    Je ne comprenais vraiment pas l'attitude de l'humaine... Et selon ses dires, elle faisait tout ça pour manger ? Manger... Mon sac ?! Je réalisais soudain que je ne l'avais pas récupérer. Hors de question que je parte d'ici sans ma lyre ! De plus, il devait bien me rester quelques provisions dans mon sac, ainsi que ma cape de voyage pour passer inaperçu... Il n'y avait pas hésiter. Malgré le faite que je sentais que l'humaine voulait que j'avance, je pris une profonde inspiration, qui eut pour effet de me remettre plus ou moins les idées au clair.

    - A-attendez ! Mon sac... Il doit y avoir d-des vivres dedans...

    Est-ce que l'appel du ventre allait suffire pour arrêter l'humaine et la convaincre de ramasser mes affaires. En tout cas, elle s'arrêta de me presser, semblant cogiter le pour et le contre.

    - Il n'y a p-pas d'arme dedans, juste des vivres, du papier et m-ma lyre...

    L'idée de repartir sans mon instrument de musique était tout bonnement inacceptable ! Enfin, j'avais beau penser ça, même au meilleur de ma forme, je n'aurai probablement pas pu échapper à cette chasseuse dans la situation actuel. Il n'y avait pas d'eau dans les environs, ma magie était donc très limitée. Il fallait que je me serve de ma tête... Me concentrer me parut être un effort tout bonnement irréalisable, le sang me battait aux tempes, la plaie que j'avais à la tête continuait saignait encore un peu, et mes cheveux s'entremêlaient dans le liquide vermeil. Par dessus le marché, ma tête me faisait toujours aussi mal et je me sentais complètement exténuée. Un bon lit moelleux ne m'aurait pas déplut.

    Je tentais de me retourner, mais une fois de plus, mes mollets me firent défaut et je m'écroulais à moitié contre l'humaine, tentant de me rattraper sans les mains... Autrement dit, je tombais littéralement en bousculant l'humaine sans ménagement. Je ressemblais plus à un poids mort qu'à une elfe gracile. Maintenant sur les fesses, au pied de l'humaine, je me demandais si qui allait se passer. Je n'étais pas assez en forme pour me mettre en route, et la patience ne semblait pas être le fort de cette humaine.

    Je relevais les yeux vers la rôdeuse, et me rendit compte que ma vue me faisait défaut quand je levais les yeux. Une multitude de petits points blancs m'apparaissaient, comme une nué de feu-follets, m'empêchant de distinguer le visage de la jeune femme. Était-elle en colère ? Prise de pitié ? Je n'aurai pas su le dire. Tout se que je savais, c'est que j'avais de plus en plus de mal à garder les yeux ouverts, que la fatigue que j'avais accumulé pendant mon voyage et la peur qui me vrillait l'estomac étaient en train de m'assommer. Je tombais légèrement sur le côté,comme si ma tête était bien trop lourde pour moi. Tout se que je parvins à articuler fut un faible :

    - S'il vous plait...

    Un peu comme la supplique d'une personne agonisante... Bien que j'étais loin d'agoniser.
Julia Kyrae
avatar


Messages : 580
Date de naissance : 04/01/1994
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Dim 26 Juin - 23:25

Elle n'avançait pas ?! Mais c'était quoi son problème à la fin ?! Elle voulait vraiment crever la ? Comme ça, par un coup de couteau qui lui trancherai la gorge ?! Julia en avait une envie folle, la voir tomber au sol en deux partie.. Serrant légèrement plus ses doigts autour du manche, elle s'apprêtait à lui trancher l'artère quand elle s'exprima, toujours en bégayant, un drôle d'air rassurait résonnait dans la voix de l'Elfe, quelque chose qui énervait l'Humaine profondément,:

-A-attendez ! Mon sac... Il doit y avoir d-des vivres dedans...

Mh ? Un sac ? Julia n'en avait pas vue, un erreur grave, elle devrait faire attention à tout ce qui se trouvait autour d'elle.. Une erreur.. Une seule et cela peut vous coutez la vie.. Ne faites pas l'erreur d'en faire..

-Il n'y a p-pas d'arme dedans, juste des vivres, du papier et m-ma lyre...

à manger... Mh.. Ce n'est pas comme ça que tu attraperas une femme si délicate dans ses manières, ce n'est pas une barbare, soudain.. Julia aperçut que l'Elfe se sentait mal.. Mal.. Qu'avait-elle ? La seconde qui suivit, elle s'écroula au sol, contre les jambes de la douce Humaine, le visage blanc, les yeux grand ouvert, ses yeux gris brillait d'une lumière très perçante, les doigts ouvert et la bouche entre-ouverte, son corps était paralysé, la peur.. La frayeur, la jeune Archère était tout simplement Terrorisée, soudain, grognant en serrant les dents, les sourcils froncés, les poings fermés, elle colla son pied dans la figure de l'Elfe pour l'allonger au sol, puis enchaina ses coups de tallons contre elle, poussant un petit crie de rage à chaque frappe. Après cinq bon coups dans son bas ventre, Julia lui hurla de tout les tripes qu'elle avait:

-NE ME TOUCHE PLUS ! SALE BESTIOLE

Lui donnant un dernier coup dans la figure en la fixant, les yeux plein de rage, ses dents serrés, les poings également, prête à la massacrer.. Mais elle se calma et se retourne vers le sac, le prenant d'un geste rapide puis l'ouvrit, balançant l'instrument de musique sur l'Elfe, retirant les papiers puis y sortit une sorte de sandwich... De toute façon il n'y avait rien d'autre alors bon.. Prenant donc la nourriture en bouche, elle retourna devant l'espèce de bestiole qui gigotait au sol, lui souriant d'un air totalement sadique:

-Emmène moi dans ta nation.. Je vais tuer vos familles comme vous avez tués la mienne...

Prenant violemment l'Elfe par le colle, la soulevant en la fixant droit dans les yeux, lui faisant comprendre qu'elle avait intérêt à obéir, puis la relança au sol en grognant

-Et dépêche toi, je m'en fou que tu sois blessée, les êtres comme toi ne mérites pas de pitiés ! Rampe s'il le faut !

Spoiler:
 
Fy Thïena
avatar
♣ Poète et chanteuse itinérante ♣


Messages : 515
Date de naissance : 22/04/1991
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 26
Age du personnage : 87 ans ... Si si, mais je cache bien et en parait 20 !
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Lun 27 Juin - 13:10

    Je n'en croyais pas mes yeux... Au final, celle qui avait le plus peur de l'autre, c'était cette humaine qui avait une peur bleu de moi. Avant que je réalise se qui se passe, je sentais la chaussure de l'humaine s'écraser contre mon visage, me projetant au sol comme un rien, et une série de coup, le dernier toujours plus violent que le précédent. La douleur me vrilla le crâne, et le ventre, chaque coup devenait plus insupportable que l'autre. Finalement, les coups s'arrêtèrent, et j'entends un vague râle venant de l'humaine. Un dernier coup au visage me fit me rouler au sol de douleur. Roulée en boule sur moi même en me tenant le ventre, je ne pouvais même plus bouger. Je toussotais, et crachais un peu de sang... Ce choc opératoire me remit les idées plus ou moins au clair. J'avais oublié que les humains vouaient une haine égale à celle que je vouais aux dragonniers, et ce détail faisait que maintenant, je recevait le contrecoup de mon insouciance. J'entendis l'herbe s'écraser sous les pas de l'humaine qui revenait dans mon dos, m'intimant l'ordre de la conduire dans ma forêt... L'idée de l'y conduire me plu un instant, car je savais pertinemment qu'une seule humaine, aussi douée soit-elle, ne pouvait rien face à une armée d'elfes, de surcroit dans leur forêt.

    Je sentis mon corps quitter la terre alors que l'humaine me soulevait à bout de bras... J'avais l'impression d'être une poupée de chiffon entre ses doigts. Son regard perçant me fusilla du regard tandis que je me contentais d'un petit sourire en coin...

    - Comptes pas s-sur moi pour t'emmener où que se soit...

    Je sentis la poigne de l'humaine frémir. De la colère ? Très probablement... De mon côté, je n'avais plus grand chose à perdre, et une chose était sure, je n'allait pas conduire cette folle furieuse chez moi !

    - Je préfère encore mourir que de t-t'aider...

    Quelque chose me disait dans ma petite tête que j'allais amèrement regretter ces paroles, enfin, si j'arrivais à m'en sortir, bien entendu. Et les choses allaient probablement continuer à empirer, car entre le regard furibond de l'humaine qui se demandait probablement s'il valait mieux me couper la langue maintenant ou attendre un peu, et des échos que je commençaient à percevoir au loin, des appels, des humains probablement, en train de chercher de quelque chose. Ils ne devaient pas être bien loin vu que j'arrivais à les entendre. Visiblement, en tendant l'oreille, l'humaine qui m'empoignait toujours pas le colle dû les entendre elle aussi car elle eut un vague mouvement de flottement, avant de me maintenir de nouveau par le colle avec toute la fougue don un humain pouvait faire preuve.

    - Je comprend mieux pourquoi m-ma sœur combattait des être comme vous... Vous n'êtes qu'une bande de monstres. Tout se que vous savez faire c'est tuer !

    J'avais beau avoir la mâchoire engourdie, se qui me gênait pour parler, je n'avais jamais eu les idées aussi clair depuis ma rencontre avec cette humaine... Un petit sourire aux lèvres, je fermais les yeux attendant de recevoir le prochain coup qui n'allait pas tarder, du moins en théorie, écoutant les acclamations d'un groupe qui s'approchait de nous... 4 ? 5 ? Je n'aurais su le dire, mais ils parlaient fort... Qui pouvaient-ils être ? Probablement des humains... Ou pire, des dragonniers ! Dans tout les cas, je pensais sincèrement que je ne verrais pas le jour se lever.
Julia Kyrae
avatar


Messages : 580
Date de naissance : 04/01/1994
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Lun 27 Juin - 14:17

Les paroles de l'Elfe faisait tilt dans la tête de l'humaine.. Elle préférait mourir sur l'instant pour protéger les siens .. Un sentiment très profond de protection que Julia avait oubliée.. Les cries au loin se rapprochaient.. C'était bien des humains.. Mais.. Ni de la garde.. Ni des villages.. Nous ne savons que tuer.. ? C'est certainement vrai.. Sans doute que la race des hommes a été créer pour ça.. Tuer et Détruire, serait-ce nous les véritables créature ? Des monstres assoiffés de sang.. Possible.. Tout s'éclairait chez la jeune Archère.. Était-elle un monstre ? Possible aussi.. Mais assoiffée de vengeance sans doute. Les humaines étaient finalement assez près pour pouvoir les reconnaitre, c'était des bandits, sans doute des amis au cadavre puant au sol.. Julia reposa l'Elfe au sol en grognant

-Ils sont la pour toi.. Ou.. Nous deux finalement..

Six hommes étaient entrain de courir vers elles, un gros qui courrait un peu en balançant, l'arme levée, une simple épée, une femme avec un arc qui était un peu en recule par rapport aux autres, un grand et maigre qui avait deux épées courtes, un très costsau qui avait une massue en métal, et pour finir deux jumeaux aux cheveux longs avec des dagues.. Tout ce petit monde avaient le même genre d'habit, un pantalon bouffant, des chaussures trop grande, une cape beige et un tissu brunâtre comme haut.. Julia soupira en les voyants puis regarda l'Elfe en souriant, lui lançant un regard compatissant:

-Tu m'as donnée envie de faire quelque chose de bien dans ma vie.. Cours, et ne te retourne pas..

Prenant son arc dans la main droite, sortant deux flèches de la main gauche, elle s'accroupit en tirant sur la corde puis tira, les flèches filèrent dans le vent dans un bruissement aigu, la première se planta dans la cuisse d'un jumeau, la seconde dans son bras.. Il tomba au sol la seconde qui suivit.. Julia prit une nouvelle flèche, ayant plus de capacité de visée avec une seule, elle la planta entre les yeux du grand maigre aux deux épées.. Ils étaient maintenant trop près pour utiliser l'arc, elle le lança donc vers eux en espérant que les lames sur le côtes les toucherons, lançant un regard joyeux à l'Elfe.

-T'as raison, je suis un monstre.. J'aime tuer.. Maintenant vas t'en !

Julia sortit son épée au dernier moment pour contrer un coup, main malheureusement pour elle, elle n'avait que deux mains.. Un coup de masse lui arriva dans les côtes, la projetant à plusieurs mètres, mais se releva, fonçant vers l'archère qui visiblement n'avait pas beaucoup d'expérience, et lui trancha la gorge sans aucune difficulté, se baissant pour éviter le coup de massue, elle donna un coup de pied au tibia du second jumeaux pour le faire tomber, puis planter la lame de la jeune femme dans sa gorge, se relevant en enchainant diverse figure pour esquiver les coups, elle sauta derrière le gros ou elle enfonça sa lame dans son ventre, seul le cotsau était encore debout, mais il était un peu trop pour elle et sa petite lame... Fronçant les sourcils, elle ne savait plus quoi faire
Fy Thïena
avatar
♣ Poète et chanteuse itinérante ♣


Messages : 515
Date de naissance : 22/04/1991
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 26
Age du personnage : 87 ans ... Si si, mais je cache bien et en parait 20 !
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Lun 27 Juin - 15:31

    J'avais beau prier Noya pour que mon supplice soit rapide et le moins douloureux possible, je fus surprise de constater que mes pieds touchèrent de nouveau le sol. Un léger tressaillement au niveau des jambes m'indiqua que je me tenais debout, sans l'aide de personne. Je titubais légèrement, rouvrant les yeux en regardant l'air mécontent de la rôdeuse. Elle me laissait la vie sauve ? Je n'en croyais pas mes oreilles... Je voulu ouvrir la bouche pour lui exprimer ma reconnaissance, mais elle m'intima l'ordre de partir sans me retourner... N'était-ce pas ses complices qui arrivaient ? Apparemment non... Les mains toujours liées dans le dos je regardais sans comprendre la scène. La main de l'humaine encocha deux flèches, et immédiatement, elle décocha, le son siffla, et s'arrêta de crisser en percutant la chair de la cible. Je restais horrifiée devant ce spectacle d'une barbarie tout bonnement insoutenable ! Jamais, ô grand jamais dans notre royaume nous aurions ainsi agis avec nos frères et sœurs ! Les humains étaient vraiment des bêtes, qui s'entretuaient pour leur survie, n'ayant que faire de l'esprit de solidarité...

    Alors que le choc de la scène me laissait complètement ahuri, j'entendis la voie perçante de l'humaine me rappeler à l'ordre. Un seul mot raisonna dans ma petite tête 'vas-t-en' ! Mes jambes qui me semblaient fait de plomb devinrent alors aussi légère que le vent lui même, portant mon corps maigre dans une course saugrenue vers la forêt, les mains toujours liées dans le dos. Je n'avais pas un instant à perdre. Je me ruais comme une furie dans les ténèbres du bosquet, me dirigeant vers mon sac ouvert, posé à même le sol. M'agenouillant dos au sac, je récupérais à tâtons ma gourde en peau, et ôtai à l'aveuglette le bouchon. Je sentis le contacte de l'eau, et, ni une ni deux, je puisais dans mes maigres réserves d'énergie pour en extraire une gorgé que je me mis à affiner à l'aveuglette, juste assez pour rompre la corde. L'opération ne me prit qu'une poignet de secondes, et finalement, la corde finit par lâcher.

    Je ramassai mes affaire à la hâte, engouffrant ma lyre dans ma sacoche, et gardant la gourde débouchée à la main. Je jetai un ultime regard à la rôdeuse, et fut surprise de la voir faire face à une seul personne. Les autres étaient tous allongé par terre, inconscient, trop amoché pour bouger ou mort... Je contins un cri d'effroi face à ce spectacle, et me releva aussitôt. Plaquant la gourde contre moi, je regardai l'humaine faire face à un rude gaillard qui ne semblait nullement impressionné par la rôdeuse qui avait éliminé tous ses camarades. La différence de force me parut évidente, et je me mis à penser qu'elle ne s'en sortirait pas... Et alors ? Elle ne récoltait que se qu'elle avait semé !.. Mais malgré tout, elle m'avait sauvé d'une mort inévitable... Le doute s'installa en moi, je voyais d'un côté la rivière qu'il me suffisait de traverser pour être hors de portée des deux humains encore debout, et de l'autre, ces mêmes humains qui s'affrontaient comme une bande de charognard...

    La masse du géant se leva, prêt à s'abattre sur l'humaine armée d'une épée relativement courte... La différence d'allonge ne simplifiait pas les affaires de la jeune femme, de plus, l'homme semblait parfaitement maitriser son marteau, avec une aisance assez particulière... La masse siffla avant de s'abattre contre le sol. Je ne parvins pas à voir si l'humaine avait été touché, ou si elle avait eu le temps d'esquiver, mais je me remis à courir... En sens inverse, droit sur l'homme qui s'apprêtait à abattre une nouvelle fois son terrible instrument, à ses pieds, la jeune archère qui était pile sous l'ombre du maillet. Je ne sais pas se qui me pris à ce moment là, mais je poussais un cri, un simple 'Hey !' perçant tout en jetant ma gourde dans sa direction, juste assez pour interpeller l'homme au marteau. Je le vis tressaillir et jeter un rapide coup d'œil de ma direction, ses yeux s'écarquillant en voyant l'objet arriver vers lui... Il amorça un geste pour le contrer, mais lorsque le manche du marteau percuta la gourde, cette dernière explosa littéralement dans un grand panache de fumée blanche... De la vapeur d'eau ! Je l'entendis pousser un râle, mais le brouillard qui tomba sur l'étroit champ de bataille était tellement épais que la silhouette de l'homme se confondait avec celle des arbres.

    N'ayant pas arrêté ma folle course, j'arrivais à la hauteur de l'humaine, debout, prête à se jeter dans la mêlée à l'aveuglette, mais je lui empoignais l'avant bras, et la tirais de toute mes maigres forces vers la forêt. Je sentis sa résistance, puis sa réticence à partir, et finalement ses pas suivirent les miens, tapant contre le sol à l'unisson à mesure que nous nous éloignons dans les sous bois. Je ne pu dire pendant combien de temps nous galopâmes ainsi, mais je n'en avais que faire, tout se qui comptait c'était de s'éloigner de cette brute épaisse, et de profiter de la confusion pour partir le plus vite et le plus loin possible. Pendant toute notre course, ni l'une ni l'autre ne lâcha un mot pour l'autre... Finalement nous arrivâmes devant la rivière, arrêtant notre folle course au bord de cette dernière. Le bruit de l'eau fut une véritable bénédiction à mes oreilles, car il fut le seul son que j'entendis... Aucun bruit d'une quelconque poursuite se fit entendre... Nous l'avions semé...

    - On l'a semé...

    Je m'écroulais et soupirai longuement... Éreintée d'avoir ainsi tour à tour utilisé ma magie et d'avoir courue à travers les bois dans mon état. Lamentablement, je tombai sur le côté, dans un état proche de l'inconscience, les yeux mi-clos, respirant le doux parfum de l'herbe et les essences des arbres environnant...
Julia Kyrae
avatar


Messages : 580
Date de naissance : 04/01/1994
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Lun 27 Juin - 19:57

L'épée courte de la jeune humaine ne suffisait pas pour arrêter la massue de gaillard, ce dernier réussit à lui donner un coup dans le ventre qui fit tomber l'humaine au sol dans un crie de douleur. Souriant en voyant l'Elfe partir.. Alors qu'elle s'apprêtait à être réduit en crêpe, l'Elfe revint ! et lança sa gourde qui provoqua une épaisse fumée blanchâtre qui cachait tout, un bras l'agrippa .. La tira, NOn ! Non Julia ne voulait pas y aller, mais suite au coup qu'elle avait reçut, sa force était très très limitée et ne réussit donc pas longtemps à tenir tête, suivant donc après quelques minute on put apercevoir que c'était l'Elfe, Elle était donc revenue.. Pour.. ? Courant à toute vitesse à travers les bois, sautant par dessus les racines, se baissant en dessous des branches, contournant les troues.. C'était un véritable parcourt du combattant, et les deux jeunes filles étaient toutes les deux mal en points.

Après quelques minutes, ils arrivèrent finalement à une rivière, enfin allaient-elle se reposer ? Eh bien oui.. L'Elfe lâcha l'humaine pour aller s'assoir au bord du lac, elle semblait très fatiguée vraiment beaucoup.. Julia elle avait juste mal, elle avait l'habitude de rester la nuit réveillée.. Elle s'approcha donc de sa compagne.

Julia était complétement essoufflée, cette course effrénée l'avait épuisée.. Et l'Elfe.. Après tout les coups qu'elle avait eu, elle semblait encore moins crevée .. Couchée au bord de la rivière, l'archère rampa jusqu'à sa compagne, souriant, lui lançant un regard doux et gratifiant, déposant sa main blanche sur la joue de l'Elfe :

-Tu m'as sauvée la vie.. Tu n'aurais pas du.. Repose toi.. Je veillerais sur toi.

Longeant sa joue avec l'index, Julia déposa sa main sur les yeux de l'Elfe pour qu'elle les fermes et l'inciter à dormir pour qu'elle se repose après cette course déjantée. Après l'avoir couchée au sol en vérifiant que ses yeux étaient bien fermée, elle alla juste devant la rivière, plongeant ses mains qu'elle ressortie en les plaquant contre son visage pour le laver, puis captura de l'eau dans ses mains pour les porter à ses lèvres et boire l'eau pure.. Se tournant rapidement pour regarder l'Elfe.. Elle ne dormait pas.. Souriante, Julia remplit sa gourde d'eau de la rivière puis s'installa vers Fy, déposant la tête de la jeune Elfe sur les genoux de l'humaine puis posa l'emboue de la gourde sur les lèvres de cette petite créature:

-Bois.. Tu dois être assoiffée.

Mince j'ai perdue mon arc.. Bon.. C'est pas grave, je le récupérerai demain matin, et de toute façon cela ne coute pas cher <= pensa Julia.. Regarde Fy, elle avait finit de boire, l'humaine referma donc la gourde et la posa au sol, caressant doucement le front de sa compagne :

-Dors maintenant, mes genoux sont certainement plus confortable que cette terre pleine de bête...
Fy Thïena
avatar
♣ Poète et chanteuse itinérante ♣


Messages : 515
Date de naissance : 22/04/1991
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 26
Age du personnage : 87 ans ... Si si, mais je cache bien et en parait 20 !
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Mar 28 Juin - 12:21

    Je ne puis dire combien de temps s'écoulèrent depuis que nous avions fini notre folle course... Les secondes s'écoulaient, inlassablement, et ma notion du temps me parut flou. Des secondes, des minutes ou des heures ? Je n'aurai pas pu faire la différence. De temps en à autre, j'entendais l'humaine s'adresser à moi, et même si je ne comprenais pas le sens de ses phrases, je compris au timbre de sa voie qu'elle ne mettait actuellement plus du tout hostile, bien au contraire, elle semblait être reconnaissante de se que j'avais fais. Je sentis l'humaine me soulever doucement la tête, et passer un peu d'eau entre mes lèvres... Je manquai de m'étouffer en avalant l'eau, toussotant légèrement, mais finalement le liquide parcourut mon corps, offrant une agréable sensation de frais. La main réconfortante qui me caressait les cheveux fini par avoir raison de moi, et progressivement, bercé par le son de la voie de l'humaine, je sombrais dans un sommeil pour le moins profond.

    ***

    Je voyais les grandes clairières parsemant ma forêt natal, les cascades qui chantaient en s'écoulant sur les rochers, et les oiseaux matinaux qui pillaient à l'approche de l'aube. Je marchai, tout du moins, il me semblait, avançant comme dans les brumes, voyant le décor se créer à chacun de mes pas, je revoyais de temps à autres une silhouette familière qui hochait la tête dans ma direction... Je continuai ma douce balade, continuant le long d'un chemin sinueux... Le décor autour de moi se répétais encore et encore... Progressivement le paysage changea, passant d'un jolie décor d'été à un sublime ballet de flocons blancs qui virevoltaient tout autour de moi. Je levais les yeux au ciel, admirant le ciel grisâtre... Puis une détonation survint, un grand éclair scinda le ciel... La neige se fit cendres, les arbres recouverts de neige brûlaient, et je regardai alarmée ma forêt. Un bruit sourd derrière moi... Je me retournais, apercevant une armée, une grande armée, qui marchait au milieu de la forêt réduite en cendres, à sa tête il y avait...

    ***

    Je poussai un cri d'effroi en me redressant ! La sueur avait collé à mon visage plusieurs mèches de cheveux. Le chant cristallin de la rivière me remit rapidement les idées en place... Les oiseaux gazouillaient de parts et d'autres de moi. Je tournais la tête, et lâchait un petit gémissement de douleur, ma main se plaquant immédiatement contre mon ventre. Tout me revint, aussitôt ! Je levais les yeux au ciel... Un ciel bleu maculé de petit cumulus blanc, le soleil irradiant avec force était à son zénith... Combien de temps avais-je ainsi dormis ? Je me redressai doucement, avec une infinie précaution, histoire de ne pas aggraver mes blessures. Une fois debout, je me jaugeais... Apparemment se n'était pas trop grave, la douleur était soutenable, et allait probablement s'atténuer rapidement, et laissant quelques hématomes... Bien plus de peur que de mal. Alors que je me posais mille et une questions, je me rappelais soudainement

    - L'humaine !

    Je me retournai, et comme pour répondre à ma question je la vis juste derrière moi, roulée en boule sur elle même. Je ne sais pas si c'est parce que je n'avais plus la tête posée contre sa cuisse, ou si c'était mon éclat de voie qui l'avait dérangé, mais elle commença à s'agiter dans son sommeil, se réveillant doucement. Instinctivement, je me reculais. Certes, elle ne m'avait rien fait durant la nuit, mais rien ne prouvait que ses intentions à mon égard avait changé. Les oreilles relativement basses, je scrutai chaque gestes de l'humaine. Elle semblait tellement différente maintenant... Je me postai non loin d'un arbre, à l'ombre du bosquet, guettant les faits et gestes de la jeune femme. Elle était si pâle, sa peau luisait au soleil, m'obligeant à légèrement plisser les yeux. Finalement les yeux de l'endormie s'ouvrirent doucement, annonçant son réveil. Avec toute la méfiance dont je pouvais faire preuve, je reculais d'un pas de plus en la voyant se redresser. Mon expression, bien que neutre, exprimait toute la méfiance que je portais à l'égard de cette femme. Elle avait profité de ma surprise et de ma peur hier au soir, mais maintenant, les rôles c'étaient inversés. Son état était visiblement plus mauvais que le miens, et sa fatigue bien plus marquée. En guise de bonjour je lâchais :

    - Restes où tu es !

    Je la regardai, placide comme tout.

    - Ne crois pas que j'ai oublié se qui c'est passé hier ! Et ne crois pas non plus que c'est parce que je t'ai sauvé que je t'ai pardonné !
Julia Kyrae
avatar


Messages : 580
Date de naissance : 04/01/1994
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Mar 28 Juin - 19:26

Julia regarda la jeune Elfe dormir un moment, tantôt elle regardait l'horizon, noir, humide mais magnifique.. La faible lumière de la lune se reflétait sur les sapins de la forêt qui était à une centaine de mètre.. L'eau ruisselait juste derrière eux dans un bruit monotone et somnolant, aucun bruit.. On pouvait entendre la respiration des jeunes femmes tellement c'était calme. Mais la tête de Fy devenait lourde sur la cuisse de l'humaine, et son dos criait douleur à rester courber comme ça.. Julia décala donc tout doucement sa compagne puis alla se coucher plus loin, une brise légère vint caresser sa peau blanche, esquissant un sourire elle se roula en boule puis s'endormit progressivement.

***

Au sol, des cries.. Du sang, des larmes, des pleures, des épées, des hommes ! Des Elfes ? des cadavres.. Je pataugeai dans des cadavres.. en étais-je moi-même un ? Je rampais dans des centaines de corps plus méconnaissable les uns que les autres.. Les deux types de nation étaient mélangée au sol et flottaient sur le même sang.. Bon sang, je suis dans une guerre, une dague est plantée dans mon épaule gauche, je n'ai pas d'arme sur moi.. Je prend une épée qui était plantée dans le crane d'un homme.. Je me relève et me bas, des humains me crient de partir, me crient que nous allons gagner, le feu les anéantira tous.. Le feu ? Quel Feu ? MON DIEU ! Juste en face d'elle, des gigantesque vague de flammes dansaient autour des crient, des hurlements à la mort des Elfes, les humains rigolaient, me prenaient dans leurs bras.. Bon Dieu.. Qu'est-ce qui se passe ?!

-Nous avons gagnés commandante ! Grâce à vous et votre tactique !

Un flèche me vient dessus, je n'ai pas le temps de l'esquiver.. Elle se plante bruyamment dans mon coeur, mon corps tombe lourdement au sol.. J'ai froid.. Mon sang dégouline le long de mes seins pour aller s'étaler au sol, se mélangeant à celui des autres hommes. Tout le monde se précipite autour de moi.. J'entends toujours des cries.. Des pleures.. Des appel à l'aide.. Des mains me touche.. Et la .. Le vide..

***

Finalement elle ouvre les yeux, le visage encore plus blanc que d'habitude, l'Elfe est la, la fixant, en la détaillant du regard, assise à quelques mètres seulement. Julia posa ses mains sur l'herbe grâce puis essaya de soulever son corps, mais une douleur atroce la fit lâcher et retomba au sol.. La douleur venait de ses côtes.. Elle s'était certainement cassée une côte suite aux coups de massue dedans.. Gémissant légèrement de douleur, elle était obligée de reste couchée au sol alors que Fy lui ordonnait de rester la, Julia ne put s'empêcher de rire :

-C'est vrai que j'ai le choix je.. AIE

Impossible même de parler.. Elle était réellement mal en point, de plus, elle ne voyait rien.. à cause du soleil sa vue se limitait à des taches de couleurs difforme et floutée.. Elle détestait vraiment le jour.. Elle y était tellement impuissante mais bon..
Fy Thïena
avatar
♣ Poète et chanteuse itinérante ♣


Messages : 515
Date de naissance : 22/04/1991
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 26
Age du personnage : 87 ans ... Si si, mais je cache bien et en parait 20 !
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Mar 28 Juin - 23:29

    Je voyais l'humaine se tordre de douleur au sol... Bien que le spectacle me rassura un tant soit peu, l'empathie que j'éprouvais à son égard était relativement mitigée. Devais-je la prendre en pitié ? Devais-je me détourner d'elle et reprendre mon voyage comme si de n'était ? Était-ce une nouvelle ruse ? Je ne savais pas trop quoi penser... Progressivement, je me dis qu'en effet, avec le combat d'hier, il n'était pas plus étonnant que ça qu'elle souffre ainsi le martyre si jamais elle avait encaisser un choc... Mais que pouvais-je bien y faire ? Mes connaissances en médecine s'arrêtait à l'aromathérapie, et, bien qu'entouré de plante, je ne pouvais pas soigner des côtes cassées, et la douleur, malgré les plus puissantes décoctions que je pouvais préparer. Il était clair qu'elle devait voir quelqu'un de plus qualifié de moi, sa ne faisait aucun doute. Je m'approchais légèrement de l'humaine, et un autre détail me frappa au fur et à mesure que je m'approchais... Sa pupille restait fixe, immobile, ne se rétrécissaient pas au fur et à mesure que je m'approchais... Y voyait-elle quelque chose ? Sans doute... Mais elle ne devait pas y voir clair... Comment pouvait-elle tirer à l'arc dans ces conditions ? Je jaugeai, toujours souple sur mes jambes, prête à bondir en arrière à la moindre entourloupe, le corps de la jeune femme où la peau c'était coloré d'une façon très marquée là au le maillet avait frappé. Le coup avait été violent et la possibilité que des os soient brisés n'était pas à exclure. Plus je réfléchissais, plus je me disais qu'il faudrait qu'elle retourne auprès des siens, par tous les moyens...

    - Non je crois que tu n'as pas vraiment le choix... Dans le meilleur des cas, tu guériras si on te laisse là, au prix de beaucoup de temps, trop pour que je me permette de rester là...

    Je devais réfléchir à un plan pour que des humains la trouve, sans pour autant risquer de me retrouver dans une nouvelle situation embarrassante... Je réfléchissais à toute vitesse, regardant autour de moi. Quelques secondes passèrent, puis finalement je jetai un rapide coup d'œil à la jeune femme. Un petit sourire en coin se dessina au coin de mes lèvres alors que je posais mon sac au bord de l'eau, non loin d'elle.

    - Je vais revenir bientôt, ne touche à rien, et attend ici.

    Bien entendu elle n'avait pas vraiment le choix.

    - Et ne touche à rien !

    Je mettais surprise moi même à être aussi sèche, et n'entendis pas de réponse de la part de l'humaine, probablement en signe d'accord silencieux... Mais bon j'avais une idée en tête, et il ne fallait surtout pas que mes plans soient contrariés par une éventuel maladresse de la part de l'humaine. Je partie en suivant longeant la rivière qui s'écoulait doucement...

    Je marchais depuis maintenant quelques minutes et j'arrivais au bout du bosquet. Enregistrer le chemin n'avait pas été très compliqué, et je vis se que je cherchais, un petit village humain. Pas bien grand, constitué de plusieurs chaumière douillette, avec quelques commerçant. Je contemplais ce spectacle, à la fois tendu et curieuse. Je savais pertinemment qu'il ne fallait surtout pas que je me rate sur ce coup, sinon, les conséquences pourraient être terrible. Après une brève inspiration, je regardais le village avec un regard des plus décidé, marchant droit vers cet endroit...

    ***

    Mon plan n'avait que trop bien marché ! J'étais à présent en train de courir, une miche de pain coincée contre mon torse, entendant derrière moi plusieurs humains qui me suivaient non sans mal. J'étais en train de me faire poursuivre par tous ces humains, gagnant progressivement du terrain sur eux, mais pas assez pour les décourager de me suivre ! Des cris derrière moi allait de 'voleuse' à 'sale trainée d'elfe vicelarde tout juste bonne à bouffé des chataîgnes'. Bien que le sens profond de la seconde phrase m'eut interpellé, je ne pris pas le temps de débattre ou de parler philosophie elfique, et sautait par dessus une racine, remontant la rivière à grandes enjambées. Ma folle course s'arrêta quand j'aperçus enfin non loin la silhouette de l'humaine toujours allongée dans l'herbe. Les bruits de poursuites dans mon dos m'indiquaient qu'il ne me restait guère beaucoup de temps pour pouvoir m'enfuir. Je m'arrêtai à hauteur de l'humaine, et tout en me penchant pour ramasser mon sac, je tendis la main vers l'eau de la rivière, et une drôle de détonation se fit entendre... Pas bien effrayante, un simple coup d'estoc, mais suffisant pour que les paysans qui me poursuivaient décide de venir par ici.

    - Des humains arrivent, des paysans... C'est tout se que je peux faire pour toi. Maintenant, je vais partir...

    J'enfilais la hanse de ma besace avec nonchalance, et jetai un ultime regard à l'humaine.

    - Peut-être que nos routes se croiseront encore... Toi dont j'ignore toujours le nom.

    Je n'entendis pas sa réponse, me retournant à l'adresse des paysans qui s'exclamaient 'voilà la petite voleuse ! Chopé la !'. Ni une ni deux, je n'allais pas leur donner l'occasion de m'attraper ! Je me jetai littéralement à pied joint sur la rivière, et parcourait la berge en quelques pas vif sous les exclamations de surprise et les jurons des paysans armés de leurs fourches. Je fondais dans un bosquet, disparaissant ainsi aux yeux des humains.

    Peut être ne me croirez-vous pas... Mais à cet instant, je lançais furtivement un regard vers la rive opposé où déjà les paysans se lamentaient qu'une jeune femme ai été blessée par une elfe furibonde par leurs fautes... Avec un petit sourire malicieux au coin des lèvres, j'ajoutais simplement à mi-voie, pour moi même :

    - Bonne chance...
Julia Kyrae
avatar


Messages : 580
Date de naissance : 04/01/1994
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 23
MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini] Jeu 30 Juin - 19:08

Que.. Que se passait-il donc ? L'Elfe revenait avec du pain.. Une ordre de payants à ses trousses qui criaient et brandissait leurs fourches dans tout les sens, Julia était dans un demi-sommeil et ne comprenait rien, elle n'arrivait ni à bouger, ni à parler à cause de la douleur, puis elle vue Fy passer la rivière, alors que les hommes s'arrêtaient devant l'archère, la détaillant du regard.. Cette dernière se sentait terriblement gênée, et ne pouvais rien y faire.. Julia regarda une dernière fois l'Elfe qui disparaissait lentement de la faible vue de l'humaine.. Trop affaiblie pour quoi que ce soit, elle resta la bêtement en écoutant les hommes qui discutait, soit disant que l'Elfe l'avait blessée et comment ils allaient l'aider. Un homme s'adressa à moi, mais elle n'y comprenait rien, trop occupée à calmer sa douleur comme elle pouvait. L'humaine la prit donc doucement, ce qui fit hurler de douleur l'archère et tomba dans les pommes tellement la douleur était insupportable.

***

-Debout.. Générale, debout.. Nous avons encore besoin de vous.. Sans vous cette guerre est finie ..

J'ouvrais légèrement les yeux, une troupe de soldat humain était tout autour de moi, mon sang dégoulinait sur ma peau, j'avais froid.. Le soleil n'était pas.. Tout brûlait autour de moi, mais je n'arrivai pas à me réchauffer, quand soudain, mes hommes, enfin c'est ce que j'avais compris.. Commencèrent à crier une formation, ils se regroupaient tous autour de moi, les cries me faisaient horriblement mal à la tête, j'avais l'impression qu'on me compressait la tête de chaque côtés, un homme tomba, un deuxième, encore un puis un autre, ils me criaient de les aider, me criaient de leur dire quoi faire, j'entendais des flèches briser les os de mes camarades, le sang qui sortait de leurs corps, leurs imploration de mon aide.. Finalement je me relevai, difficilement, gémissant de douleur , à genoux regardant les sept hommes qu'il me restait, je regardais par dessus l'épaule d'un, voyant une armée d'archer Elfe.. Un tic me vint, je me retourne puis voit une massue m'arriver dessus, suite à mes blessures je ne peux pas me baisser, puis le vide.. Plus rien..

***

Julia se réveilla en sursaut, transpirant, le corps chaud, sa vision était cachée, elle s'entait un bandeau sur ses yeux.. Des bandages qui recouvrait sa poitrine, son buste, ses côtes.. Le reste de son corps était dénudé, une main se déposa sur son épaule, L'humaine eu un réflexe et prit le poignet pour le torde et faire une clef de bras à l'inconnu, passant son second bras autour de sa gorge pour l'étrangler.

-Qui es-tu ?! grogna Julia en serrant son étreinte
-Je suis votre méd..Médecin.. Relâchez moi..

L'humaine relâcha son étreinte, il avait l'air honnête et vieux.. Julia était donc dans une chambre de médecin, mais elle ne voyait rien, cela ne changeait pas de l'habitude mais bon c'était gênant. Elle se leva donc, malgré l'interdiction du vieil homme et essaya de se repérer, mais tout semblait bizarre ici, oh et puis zut, La rôdeuse retira le bandeau pour pouvoir déjà mieux voir, du moins, au moins les couleurs... et les formes proches. Mais le médecin ne la laissa pas faire un pas de plus et donna un petit coup dans les bandages, faisant crier Julia pendant que l'homme lui mettait quelque chose en bouche.

-Excusez moi.. C'est pour votre bien.
-Je dois la.. La retrouver...

Julia tomba au sol, le sommeil l'avait gagnée très rapidement, mais elle ne rêvait plus cette fois.. Du moins.. Pas cette fois. son corps fut transportée dans le lit doux et moelleux ou elle devait guérir..

[END]
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: De malchance en surprise ! [Fini]

De malchance en surprise ! [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Edonna :: La guerre des Clans RPG :: Royaume des Humains :: La rivière ouest